Nous suivre Info chimie

Tribune

Les risques et zones Atex si invisibles…

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
Les risques et zones Atex si invisibles…

© DR

Déterminer les zones Atex* associées aux risques Atex peut se révéler un exercice délicat. Expert indépendant en Sécurité industrielle, Jean-Luc Audren revient sur la réglementation et nous livre quelques clés.

La base CarAtex de l’INRS permet de rechercher par numéro CAS (ou par nom) quelques caractéristiques d’inflammabilité et d’explosivité sur environ un millier de substances chimiques gazeuses ou liquides, et près de 7 000 échantillons de poussières. Une recherche sur CarAtex n’est pas inutile, car elle permet de confronter les données Internet. Prenons l’exemple du THF (n° CAS 109-99-9) dont on trouve dans les FDS émises par les fournisseurs les caractéristiques suivantes (comparées aux données de la base CarAtex) : Point d’éclair - 14,5 °C (- 20 °C) ; Température d’auto-inflammation de 321 °C (212 °C) ; Point d’ébullition de 65-66 °C (60 °C)

Lire aussi la Tribune de Jean-Luc Audren sur la dangerosité mesurée du THF.

Quand on a réussi à (re) trouver des données d’inflammabilité et d’explosivité fiables, déterminer les zones Atex associées aux risques Atex est un exercice parfois très délicat. En effet, les modélisations de fuites de gaz permettent d’estimer les volumes dans lesquels le risque d’inflammation/d’explosion est au-dessus de leur Limite Inférieure d’Explosivité (LIE). Ces volumes sont maintenant réglementés ou fixés dans des codes ou des normes, voire des guides professionnels.

Toutefois, cette réglementation ne doit pas empêcher de revenir à la source du risque. Car il faut garder en tête que les distances, en horizontal et en vertical, correspondant à ces volumes Atex, résultent de modélisations avec une marge de sécurité plus ou moins grande. Par exemple, les calculs de distances Atex, réalisés à l’annexe E de la norme EN 60079-10-1 (version mai 2016), ont le grand mérite d’être accessibles publiquement, et ainsi de montrer toute la difficulté à les réaliser rigoureusement. Car souvent, on n’a pas vraiment accès avec certitude à toutes les données d’entrées requises pour ces modèles.

Ainsi, après des calculs et beaucoup de réflexions, on peut fixer une distance horizontale et donc une limite au sol : d’un côté, c’est la zone Atex, de l’autre, c’est hors zone, c’est-à-dire, en dehors d’une zone Atex. Quoique parfois bien difficiles à expliquer à des personnes non informées, la protection « invisible » de la santé et de la sécurité physique des salariés est à ce prix. Invisible, car tout se joue au niveau de la conception dans les zones Atex. Les activités de maintenance industrielle doivent alors au quotidien intégrer des règles pour continuer à maîtriser ces risques Atex. Mais les « mainteneurs » sont-ils bien au courant des risques auxquels ils peuvent être confrontés ?

Pour plus de détails réglementaires français sur la protection des salariés face aux risques Atex, il faut consulter : l’arrêté du 8 juillet 2003 relatif à la protection des travailleurs susceptibles d'être exposés à une atmosphère explosive ; l’arrêté du 28 juillet 2003 relatif aux conditions d'installation des matériels électriques dans les emplacements où des atmosphères explosives peuvent se présenter.

Pour la conception des appareils en zones Atex, il faut consulter le décret n° 2015-799 du 1er juillet 2015 relatif aux produits et équipements à risques qui a été « codifié », c’est-à-dire intégré dans le code de l’environnement aux articles suivants : R.557-1-1 à R.557-5-5 ; R.557-7-1 à R.557-7-9.

De plus, certaines sociétés, par exemple pétrolières ou d’assurance, disposent de tableaux de distances de sécurité pour séparer les risques entre des sources d’inflammation (ex : fours) et des zones Atex (ex : unités de production) qui vont bien au-delà des simples zones Atex, mais qui résultent de retours d’expérience d’accidents industriels et de bonnes pratiques professionnelles. En France, dans le cas d’aménagement de dépôts d’hydrocarbures liquides et liquéfiés, on peut citer l’arrêté du 3 octobre 2010 (version consolidée) relatif au stockage en réservoirs aériens manufacturés exploités au sein d'une installation classée soumise à autorisation […].

Enfin, si vous n’avez jamais « vu » un risque Atex, je peux recommander de visionner des vidéos réalisées avec des caméras thermiques portatives. Certaines caméras, de parfois plusieurs milliers d’euros, disposent d’une bibliothèque interne qui leur permet de reconnaître par double signature infrarouge une centaine de gaz courants.

Et là, après avoir sélectionné le gaz recherché, c’est un spectacle étonnant de voir sur l’écran de cette caméra, les fuites en cours sans aucune interruption du procédé. Pourtant, elles sont strictement invisibles à l’œil nu, souvent imperceptibles à l’ouïe, à l’odeur et au toucher, et surtout indétectables aux instruments de contrôle. Ce genre de vidéos permet bien sûr de réaliser de la maintenance préventive sur des brides observées « fuyardes ». Généralement, les quantités relâchées dans ces vidéos sont faibles et le risque Atex est lui aussi faible, car la caméra n’est pas Atex…

Mais certainement le saviez-vous déjà !

 

*Atex : ATmosphère EXplosive ou ATmosphère EXplosible (selon les sources réglementaires ou professionnelles)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

[Édito] : Quand l’industrie chimique craint un Reach bis…

C’est un document important qui vient d’être publié par la Commission européenne : « The Chemicals Strategy for Sustainability Towards a Toxic-Free Environment ». Largement[…]

16/10/2020 | Edito HebdoRéglementation
Néonicotinoïdes : Les députés votent pour un retour pour les cultures de betterave

Néonicotinoïdes : Les députés votent pour un retour pour les cultures de betterave

Reach/CLP : Près de 25 % des produits importés en Europe non conformes

Reach/CLP : Près de 25 % des produits importés en Europe non conformes

Risques industriels : De nouvelles dispositions pour renforcer la prévention après Lubrizol

Risques industriels : De nouvelles dispositions pour renforcer la prévention après Lubrizol

Plus d'articles