Nous suivre Info chimie

Linde et Praxair en négociation avec Messer et CVC pour les Amériques

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Linde et Praxair en négociation avec Messer et CVC pour les Amériques

Les spécialistes allemand et américain des gaz industriels sont entrés en négociations avancées avec le groupe Messer et le fonds CVC Partners pour de potentielles cessions d'actifs en Amérique du Nord et Amérique du Sud, dans le cadre de leur gigantesque projet de fusion.

Après l'Europe, les Amériques. Linde a indiqué, le 12 juillet, être entré avec Praxair en discussions avancées avec l'Allemand Messer, spécialiste des gaz industriels, et le fonds CVC Capital Partners, pour de potentielles cessions d'actifs outre-Atlantique. Selon Reuters, elles pourraient porter sur une potentielle valeur d'entreprise de l'ordre de 3 milliards de dollars (2,6 Mrds €). Les actifs concernés seraient la majorité des activités de Linde de gaz industriels en Amérique du Nord, et certains actifs de Linde et de Praxair en Amérique du Sud. D'après le magazine allemand WirtschaftsWoche, Linde et Praxair auraient une préférence pour Messer concernant les cessions de Linde en Amérique du Nord, rapporte encore Reuters. À ce stade, rien n'est encore définitif.

Cette annonce intervient alors que Linde et Praxair ont annoncé début juillet un projet de cessions des actifs européens de gaz industriels du groupe américain au Japonais Taiyo Nippon Sanso. Une opération d'envergure valorisée à 5 Mrds € pour les cessions d'actifs implantés en Belgique, au Danemark, en Allemagne, en Irlande, en Italie, aux Pays-Bas, en Norvège, au Portugal, en Espagne, en Suède, au Royaume-Uni et en France, ayant généré des ventes de 1,3 Mrd € en 2017 (CPH n°850).

Le recours aux cessions était prévisible et envisagé par les deux partenaires dès le départ de leur projet de fusion, initié dès le début 2017, tant le groupe allemand et son homologue américain disposent de positions directement concurrentielles et d'activités similaires (CPH n°786). Linde et Praxair semblent s'affairer de plus en plus sérieusement désormais pour obtenir le plus rapidement possible les feux verts des autorités de concurrence et ne plus trop retarder leur fusion. Quelques approbations ont déjà été accordées, comme en Russie, ou comme le 22 juin au Mexique. D'autres, comme celles du Canada ou de l'UE, ont été remises à plus tard. Au début de l'année, les deux protagonistes avaient toutefois indiqué avoir fixé un seuil maximal de cession de 3,7 Mrds $ de chiffre d'affaires et de 1,1 Mrd d'Ebitda (CPH n°832). Au regard des opérations évoquées en Europe et aux Amériques, cela dépasserait un peu les intentions initiales.

En Amérique du Nord, Linde recense 5 000 salariés rien qu'aux États-Unis, au Canada et dans les Caraïbes. Ses ventes annuelles représentent environ 2 Mrds $ en Amérique du Nord. Au total, l'ensemble de la zone Amériques a généré des ventes de 4,91 Mrds € pour Linde en 2017, soit près de 33 % des ventes mondiales de sa division Gaz (14,99 Mrds €). De son côté, Praxair, sur un total de 11,44 Mrds $ en 2017 dans le monde, a généré près de 53 % de ces revenus en Amérique du Nord et près de 13 % en Amérique du Sud.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Oxea va se muscler en NPG en Allemagne

Oxea va se muscler en NPG en Allemagne

L'entreprise d'origine germano-américaine, détenue par Oman Oil Company (Oman) et spécialiste des intermédiaires et dérivés oxo, va renforcer ses capacités de néopentylglycol (NPG).[…]

Covestro innove à Tarragone

Covestro innove à Tarragone

Polyone acquiert Plasticomp

Polyone acquiert Plasticomp

Arkema distribuera en Europe un fluide frigorigène de Chemours

Arkema distribuera en Europe un fluide frigorigène de Chemours

Plus d'articles