Nous suivre Info chimie

Lubrizol: élévation anormale de température et erreur humaine

Akela Sophia

Sujets relatifs :

, ,

Le préfet de Seine-Maritime a présenté, le 12 février, les premières conclusions de l'enquête judiciaire sur la pollution olfactive liée à des émanations de mercaptan dans l'usine Lubrizol de Rouen en Seine-Maritime, le 21 janvier dernier. Suite à une réunion du Comité départemental des risques sanitaires et technologiques (Coderst), le préfet et le procureur de la République de Rouen ont ainsi indiqué que l'incident serait lié à deux éléments. D'une part, une élévation anormale de la température dans une cuve de 36 tonnes de dithiophosphate de zinc qui a entraîné une décomposition chimique des produits, suivie d'émanations de mercaptan. D'autre part, l'incident aurait été déclenché par une erreur humaine lors d'une manipulation sur cette cuve. L'erreur exacte reste à définir, mais il ne s'agit pas d'un acte de malveillance. Le préfet a, par ailleurs, démenti que la santé des citoyens ait été mise en danger par les émanations, car il s'agissait bien de mercaptan et non d'un autre produit, contrairement à ce qui a pu être dit ou écrit. Il a également annoncé que Lubrizol allait prendre des mesures correctives concernant ses procédés industriels, notamment l'installation de nouveaux réseaux de capteurs. Concernant la cuve incriminée, le procureur a en effet estimé que si celle-ci avait été dotée d'un instrument de mesure de variation de température, cela aurait pu permettre aux salariés de s'apercevoir de la hausse de la température et, sans doute, de prendre des mesures pour arrêter l'opération en cours. A l'exception de l'unité source de l'incident, l'usine rouennaise spécialisée dans les additifs pour lubrifiants et carburants est de nouveau en production.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

C’est bien au niveau de l’usine d'incinération de déchets de la plateforme de Leverkusen que s’est produite, le 27 juillet 2021, une forte explosion entraînant un incendie et un panache de[…]

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Plus d'articles