Nous suivre Info chimie

Lubrizol : Le groupe veut agir en bon voisin

Françoise de Vaugelas

Sujets relatifs :

, ,
Lubrizol : Le groupe veut agir en bon voisin

© Lubrizol

Alors que l’opération d’évacuation des 1 300 fûts de l’usine Lubrizol à Rouen a débuté le 22 octobre, le p-dg du groupe Eric Schnur était auditionné par la commission d’enquête du Sénat le même jour.

Eric Schnur a tout d’abord réaffirmé devant les 21 membres de la commission d’enquête que l’incendie du 26 septembre, qui a détruit plus de 5 000 tonnes de produits chimiques, s’était déclenché à l’extérieur des installations Lubrizol. Il a visionné deux vidéos de surveillance montrant la propagation de l’incendie à l’usine, « mais [il attend] d’en connaître exactement la source et la cause ». Le p-dg a assuré devant les députés que les produits qui ont brûlé lors de l’incendie sont connus avec précision et a ajouté : « Nous pouvons affirmer que ces substances ne portent aucune menace sur la santé, ni à court terme ni à long terme, en dehors d’irritations passagères normalement provoquées par la fumée du jour de l’incendie. Mais nous comprenons que les préoccupations persistent. » Avant d’ajouter qu’il était « en faveur de tests supplémentaires pour soulever les inquiétudes » concernant la santé.

Suite à cet incendie, le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, a estimé un préjudice « entre 40 et 50 millions d’euros » pour les agriculteurs seulement. Face à ce préjudice, Eric Schnur a affirmé que le groupe entendait assumer sa part des indemnisations pour dédommager agriculteurs mais aussi professionnels du tourisme : « Je n’ai pas de budget (préétabli), mais nous souhaitons être de bons voisins, nous souhaitons aider. » Le groupe est prêt à débloquer plusieurs millions d’euros, voire plus si nécessaire. Concernant les salariés de l’usine de Rouen, ils perçoivent intégralement leurs salaires, et pourraient bientôt recommencer à travailler. Eric Schnur a évoqué une possible reprise de l’activité de production du site dans la zone qui n’a pas été détériorée lors du sinistre. A la question des produits stockés sur le site de Normandie Logistique, le p-dg a répondu que le groupe allait « très certainement fournir une liste exhaustive de tous les produits Lubrizol » stockés chez leur voisin. A cette annonce, fait écho le rapport d’inspection concernant Normandie Logistique. En effet, Patrick Berg, directeur régional de l’environnement, a affirmé le 23 octobre, devant la mission d’information de l’Assemblée nationale, que la société Normandie Logistique aurait commis « plusieurs infractions pénales », ainsi qu’une défaillance administrative.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

La Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par Monsanto, filiale du groupe allemand Bayer depuis 2018, dans le procès de l’herbicide Lasso. Le chimiste est donc définitivement condamné dans le dossier[…]

21/10/2020 | PhytosanitairesJustice
Wacker va couper 1 200 postes dans ses effectifs

Wacker va couper 1 200 postes dans ses effectifs

La SFCP devient « La chimie au quotidien »

La SFCP devient « La chimie au quotidien »

Energie : DRT plante son 1 000ème hectare de forêt

Energie : DRT plante son 1 000ème hectare de forêt

Plus d'articles