Nous suivre Info chimie

Lubrizol racheté par Berkshire Hathaway

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La crise passée, l'industrie chimique s'agite sur le front de la consolidation. Après le raid de DuPont sur Danisco pour 6,3 Mrds $ (CPH n°535), c'est une transaction encore plus imposante qui vient d'être annoncée. Berkshire Hathaway, holding du financier américain Warren Buffett, propose 9,7 milliards de dollars (6,9 Mrds €), dont 0,7 Mrd $ de reprise de dette, pour l'acquisition de l'Américain Lubrizol. Un accord définitif a été signé entre les deux conseils d'administration pour une reprise de 100 % des actions de Lubrizol au prix de 135 $ par titre, soit un bonus de 28 % par rapport au cours de l'action le 11 mars. C'est l'une des plus importantes acquisitions de Berkshire Hathaway. Assise sur un trésor de guerre de 38 Mrds $, la holding paiera cash. Warren Buffett, qui s'était montré prudent pendant la crise, avait annoncé récemment: « le fusil à éléphants est rechargé et mon doigt sur la gâchette me démange ». La première salve aura donc été déclenchée pour Lubrizol, en attendant peut-être des offensives sur un groupe comme Archer Daniels Midlands, ont suggéré des analystes américains cités par Les Echos. Avec Lubrizol, Berkshire Hathaway étoffera donc son maigre portefeuille de sociétés chimiques. Actuellement, la holding détient Benjamin Moore, producteur américain de peintures et possède quelques parts dans Dow Chemical. Elle possédait aussi, jusqu'au quatrième trimestre 2010 selon Chemical Week, 4,4 % du capital de Nalco, qui vient de céder pour 166 M$ sa division de polymères de spécialité et d'additifs à... Lubrizol (CPH n°538).

La finalisation de l'opération est attendue au troisième trimestre. Une contre-offre sur Lubrizol paraît difficile. L'offre de 9,7 Mrds $ représente déjà presque le double du chiffre d'affaires total enregistré en 2010 par Lubrizol : 5,42 Mrds $ (+18 % en un an). De plus, l'opération ne semble pour l'heure pas très contraignante pour Lubrizol puisqu'elle propose au chimiste américain d'opérer comme une filiale de Berkshire Hathaway avec comme mot d'ordre pour la direction de « simplement continuer de faire pour nous ce qu'il a fait brillamment jusque-là pour ses actionnaires », dixit Warren Buffet. Le poste principal de l'activité de Lubrizol est sa division Additifs (72 % de son périmètre), spécialisée dans les huiles et additifs pour carburants et moteurs, ainsi que dans les lubrifiants et les additifs industriels. La seconde division, Advanced Materials, est focalisée sur des revêtements de performance (liants et additifs), des ingrédients pour les marchés des soins et de la pharmacie (modifiants rhéologiques, épaississants, surfactants, silicones, émulsifiants... ), des polymères (résines et compounds de PVC chloré) et des élastomères. Lubrizol recense 6 900 employés dans le monde et dispose d'unités dans 17 pays. En France, le groupe produit des additifs pour lubrifiants dans trois usines : à Rouen et Oudalle (Seine-Maritime) et Mourenx (Pyrénées-Atlantiques).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles