Nous suivre Info chimie

LyondellBasell porté par l'avantage du gaz de schiste

J.C.
LyondellBasell porté par l'avantage du gaz de schiste

Unité de polypropylène de LyondellBasell à Bayport (Texas)

© Lyondellbasell

Si le pétrochimiste a connu une baisse de ses ventes, il a largement amélioré ses marges en 2012. « Notre activité d'oléfines en Amérique du Nord et notre segment Intermédiaires et dérivés ont donné le tempo pour cette solide performance », s'est félicité Jim Gallogly. Le p-dg de LyondellBasell estime que les « bénéfices du retour à notre stratégie de base ont été clairement démontrés puisque la fiabilité de nos opérations productives a su tirer avantage de conditions de marché favorables. La révolution du gaz de schiste aux États-Unis est nettement visible dans nos résultats actuels et dans nos perspectives de croissance ». En 2012, LyondellBasell a toutefois vu ses ventes mondiales fléchir de près de 6 %, à 45,35 milliards de dollars (33,7 Mrds €). Mais ses marges ont bien progressé. L'Ebitda s'est apprécié de 5 %, à 5,86 Mrds $, tandis que son bénéfice net a bondi de 32 %, à 2,86 Mrds $. Sans mystère, c'est son activité Oléfines et polyoléfines aux Amériques qui a largement contribué à ce succès. L'Ebitda de cette activité s'est envolé de 823 M$, à 2,96 Mrds $, tandis que le bénéfice net a pris 42 %, à 2,65 Mrds $. Le tout grâce à des prix du gaz naturel imbattables qui ont permis de baisser en 2012 le coût de production de l'éthylène de 11 cents par livre, tandis que le prix même de l'éthylène se réduisait de 3 cts/lb. De quoi compenser les résultats de l'activité Oléfines et polyoléfines à l'international, qui regroupe l'Asie et l'Europe, avec un maigre bénéfice de 127 M$, en chute libre de 70 %, et un Ebitda passé de 894 à 561 M$ entre 2011 et 2012, en raison de volumes de ventes en baisse et de marges rognées. A l'international, l'amélioration du segment Polyoléfines, aussi bien en termes de volumes que de marges n'a pas réussi à compenser la sous-performance du segment Oléfines. Les résultats de la division Intermédiaires et dérivés (oxyde de propylène et dérivés, propylène glycol, éthers de propylène glycol, butanédiol, acétyls, oxyde d'éthylène... ) ont également profité à LyondellBasell. L'Ebitda a augmenté de près de 19 %, à 1,65 Mrd $, tandis que le bénéfice net progressait de 24 %, à 1,43 Mrd $. Pour 2013, le groupe assure avoir pris un bon départ et que les fondamentaux du succès de 2012 devraient se poursuivre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles