Nous suivre Info chimie

LyondellBasell s'offre A. Schulman

Julien Cottineau
LyondellBasell s'offre A. Schulman

© LyondellBasell

Au lendemain de la Saint-Valentin, LyondellBasell et A. Schulman ont annoncé leur mariage. Constituant de fait la plus grande opération de ce début d'année 2018 en termes de fusion-acquisitions. Plus précisément, le pétrochimiste américano-européen va s'emparer du groupe américain spécialiste des compounds plastiques, des composites et des résines de haute performance. La valeur de l'opération est estimée à 2,25 milliards de dollars (1,8 Mrd € environ).

LyondellBasell reprendra la totalité des actions d'A. Schulman au prix de 42 $ par titre, soit un premium de 8,7% par rapport au cours de l'action la veille du 15 février. L'offre s'assortit d'un « contingent value right (CVR) » par action, système permettant d'augmenter a posteriori la plus-value des actionnaires si les performances de la société acquise dépassent des prévisions définies. Elle comprend aussi la reprise de dette et d'autres engagements. Si tout se passe bien, la transaction pourrait être finalisée au second semestre 2018.

LyondellBasell, qui a affiché des ventes de 34,48 Mrds $ l'an dernier, cherche ainsi à constituer le nouveau champion mondial des compounds, devant l'Américain PolyOne et le Suisse Clariant. Encore modeste par rapport à ses autres activités, sa division de compounds (2,1 Mrds $ de ventes en 2017) formerait, avec A. Schulman, un acteur au chiffre d'affaires de l'ordre de 4,6 Mrds $ de ventes pour un Ebitda ajusté de 446 M$ et donc une marge de près de 10%, selon les données combinées de 2017. En termes d'effectifs, la nouvelle entité rassemblerait 1 500 des 13 000 salariés de LyondellBasell et les 5 100 employés d'A. Schulman, soit 6 600 salariés. Les capacités totales s'établiraient à 2,2 millions de tonnes par an, ce qui doublerait les capacités actuelles de compounds de LyondellBasell. Ce dernier apporterait 18 sites industriels, A. Schulman 54, principalement aux États-Unis et en Europe, dont trois en France : à Saint-Germain-Laval (Seine-et-Marne), Oyonnax (Ain) et Givet (Ardennes).

La future entité ne permettra pas de changer drastiquement la ventilation des ventes de chacun des deux protagonistes sur ce marché des compounds. La majeure partie restera dans la zone Europe-Moyen-Orient-Afrique, à 51%, devant les zones États-Unis-Canada (28%), Asie-Pacifique (11%) et Amérique latine (10%). En revanche elle permettra de diversifier très nettement les débouchés et gammes de LyondellBasell. Bob Patel, le p-dg du groupe pétrochimique, évoque une « extension naturelle de la plateforme actuelle » de compounds, offrant une « plus vaste gamme de solutions innovantes » et « la capacité de servir des marchés finaux à forte croissance au-delà du secteur automobile ». Actuellement, cette activité de LyondellBasell se limite seulement aux compounds de polyéthylène et de polypropylène pour l'industrie automobile. A. Schulman permettra d'ajouter des colorants, des mélange-maîtres, des poudres et des composites s'adressant à un nombre bien supérieur de marchés : l'emballage et les applications grand public, l'électronique et les biens d'équipement, la construction et l'agriculture. Soit une gigantesque diversification pour LyondellBasell. Petite cerise sur le gâteau, ce dernier espère aussi dégager de cette transaction des synergies annuelles de 150 M$ d'ici à deux ans.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Jet Metal Technologies lauréat du prix Montgolfier 2020

Jet Metal Technologies lauréat du prix Montgolfier 2020

La Société d’encouragement pour l’industrie nationale (SEIN) a remis ses prix Montgolfier, qui récompensent des chefs d’entreprises en croissance, le 16 septembre 2020, dans ses locaux de la place[…]

23/09/2020 | Innovation
Lubrifiants : Total reprend les actifs de Lubrilog

Lubrifiants : Total reprend les actifs de Lubrilog

Électronique : Merck inaugure un centre de R&D à Darmstadt

Électronique : Merck inaugure un centre de R&D à Darmstadt

Copolymères d'oléfines cycliques : Polyplastics prévoit une deuxième usine en Allemagne

Copolymères d'oléfines cycliques : Polyplastics prévoit une deuxième usine en Allemagne

Plus d'articles