Nous suivre Info chimie

Méaban acquiert Babb Co et construit en Bretagne

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Le chimiste breton, spécialisé dans les produits chimiques de traitement, préparation et protection de surface, accumule les projets de croissance externe et interne. Méaban a notamment bien démarré l'année en prenant 51 % du capital de son partenaire de longue date Babb Co, dont il possédait déjà une part minoritaire. Le reste du capital sera détenu par la holding HBC, actionnaire historique de Babb Co. Basé à Plaisir (Yvelines), ce dernier est spécialisé dans les produits et matériels de contrôle non destructif (ressuage, magnétoscopie, radioprotection, etc.) destinés aux marchés de l'aéronautique (40 %), du nucléaire (30 %) et pour d'autres industries métallurgiques et énergies (30 %). En 2010, il a généré un chiffre d'affaires de 6,3 millions d'euros, dont 20 % à l'international. D'un effectif de 31 salariés, il possède un site industriel à Plaisir et une succursale à Bordeaux (Gironde). Babb Co viendra compléter et renforcer les activités de la holding Méaban, basée à Vannes, qui se compose de deux entités : Socomore et MagChem. Cette dernière est une société canadienne rachetée en février 2011. Elle est spécialisée dans les produits chimiques destinés au traitement de pièces aéronautiques et moteurs d'avion et a généré des ventes de 2 M€ (dont 95 % en Amérique du Nord) en 2010. De son côté, Socomore appartient à Méaban depuis sa création en 2000 et commercialise divers produits chimiques comme des solvants, des décapants, des dégraissants, des sols-gels, etc. Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 17 M€ en 2010, dont 35 % à l'international via ses diverses filiales implantées en France, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni, Russie, Chine et Pologne. Le chiffre d'affaires consolidé de Méaban en 2011 devrait s'élever à 20 M€ pour un effectif d'environ 100 employés. La holding réalise 70 % de ses ventes dans le secteur de l'aéronautique, 10 % dans l'automobile, 10 % dans le ferroviaire et 10 % dans les autres industries (nautisme, etc.). Elle souhaite aussi se positionner comme « futur acteur dans le secteur de l'hygiène stérile pour l'industrie pharmaceutique ».

Une nouvelle usine dans le Morbihan

En outre, Méaban conduit un projet d'extension industrielle. Il construit actuellement une usine de 8 800 m2 à Elven (Morbihan) qui devrait être opérationnelle dans quelques mois. Une partie de la production de son site de Vannes y sera alors relocalisée. Initié en 2007, ce projet avait été arrêté en 2008 à cause de la crise pour finalement être repris au 2e trimestre 2011. Pour mettre en œuvre tous ces projets, Méaban a récemment procédé à une réorganisation de son capital. En décembre, le groupe CM-CIC Capital Finance a investi 4,1 M€ dont 2,6 M€ pour le rachat des titres des actionnaires Ouest-Croissance et Sodero qui ont quitté le groupe. Les 1,5 M€ restants permettent de renforcer les fonds propres du groupe. Frédéric Lescure, le p-dg de Méaban, y a aussi contribué à hauteur de 1,5 M€. Avec son capital regonflé, le groupe souhaite continuer sur la même lancée. « Nous prévoyons de poursuivre notre développement sur les cinq continents », confirme ainsi le dirigeant.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles