Nous suivre Info chimie

Mersen se rapproche de Corning

A.D.
Mersen se rapproche de Corning

Les micro-réacteurs produits par Mersen/Boostec affichent un design Corning.

© © Mersen/Corning

« Il s'agit d'un nouveau concept sur le marché et c'est donc une nouvelle aventure commerciale très intéressante pour nous », se félicite Luc Themelin, membre du directoire de Mersen, ancien Carbone Lorraine. La société française spécialisée dans les applications autour du graphite notamment, a conclu un accord de fourniture exclusive de micro-réacteurs en céramique à Corning, déjà présent sur le marché des réacteurs à flux continu en verre. « Ce contrat de développement d'une durée initiale de 5 ans va nous permettre d'accompagner le début de la standardisation de ces équipements dans les secteurs de la chimie de spécialités et la pharmacie », indique Luc Themelin. Si aujourd'hui le marché des micro-réacteurs peine à décoller, le membre du directoire de Mersen se montre confiant. « Depuis une quinzaine d'années, les industriels en ont acheté pour des développements de R&D. Le passage à la phase industrielle nécessite un nouveau produit. Les micro-réacteurs que nous développons avec Corning pourraient créer un déclic sur l'offre industrielle. Nous serons les premiers à arriver avec une solution industrielle clés en main », affirme-t-il. Corning présentera le premier micro-réacteur en carbure de silicium issu du partenariat, le réacteur Corning Advanced-Flow G4 Ceramic, au salon Chemspec Europe à Genève cette semaine (du 15 au 16 juin).

Les modules en céramique à flux continu sont produits par l'usine de Tarbes, issue de l'acquisition de Boostec par Mersen en avril 2010. L'entreprise française amorce ainsi la diversification de cette unité dont la production concerne à 85 % des applications spatiales. « L'accord avec Corning peut nous faire changer de taille sur ce site », prévoit Luc Themelin. Il envisage de voir le chiffre d'affaires (actuellement de 5-6 M€) de l'usine d'une quarantaine de personnes « doubler, tripler voire quadrupler à court terme ». Dans un premier temps l'usine devrait produire « quelques milliers de modules, car chaque offre de Corning devrait concerner 300 à 400 modules installés en série », estime le membre du directoire de Mersen. Le site de Tarbes aurait actuellement une capacité de 3 000 à 4 000 modules par an. « Si tout se passe bien, nous devrions prévoir une extension d'ici 2 à 3 ans », indique-t-il. Si Luc Themelin n'avance pas de perspective de vente sur cette nouvelle technologie, le secteur Chimie/pharmacie de Mersen dans lequel entrent les micro-réacteurs est en phase de reprise. « Ce marché représente 13 % des ventes et est en légère décroissance à périmètre constant en 2010 du fait notamment d'un effet de cycle défavorable. Toutefois, le carnet de commandes reste bien orienté sur 2011 », précise le groupe dans son rapport financier 2010. Une tendance qui se confirme. « Nous répondons à de gros appels d'offres et nous avons enregistré des rentrées de commandes, sur la zone Asie principalement, dans les domaines des engrais et des plastiques notamment. Depuis la fin du premier trimestre, nos offres commerciales ont doublé voire triplé par rapport à l'an dernier. Cette belle reprise devrait se traduire par des chiffres 2012 assez importants », conclut Luc Themelin. En 2010, Mersen a enregistré un chiffre d'affaires de 741,2 millions d'euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Commerce chimique : Azelis s’empare du Français Quimdis

Commerce chimique : Azelis s’empare du Français Quimdis

Le distributeur d’ingrédients de spécialités Azelis a signé l’acquisition de son homologue français Quimdis, expert dans le commerce de produits chimiques pour les sciences de la vie. Cette[…]

Hydroxyde de lithium : Tour de table de 1,5 M€ pour Geolith

Hydroxyde de lithium : Tour de table de 1,5 M€ pour Geolith

Un outil polyvalent en filtration tangentiellepour la R&D

Un outil polyvalent en filtration tangentiellepour la R&D

Pompes : Sulzer investit sur son site finlandais

Pompes : Sulzer investit sur son site finlandais

Plus d'articles