Nous suivre Info chimie

Metabolic Explorer s’industrialise en Asie

J.B.

Sujets relatifs :

, ,

 

Première unité industrielle de 1,3 propanediol (PDO). Et premiers pas en Asie du Sud-est. La société clermontoise spécialisée dans le développement de procédés de production par voie biologique, Metabolic Explorer, a signé un accord pour la construction de la première tranche de son usine de production de PDO en Malaisie. L’unité sera implantée sur le parc biotechnologique Bio-XCell dans la région d’Iskandar Malaysia, le pôle économique malais situé en face de Singapour, aux côtés de Biocon (CPH n°526) et de la start-up américaine Glycos Biotechnologies spécialisées dans les biocarburants (CPH n°507). Dimensionnée dans un premier temps à 8 000 tonnes annuelles, l’unité sera opérationnelle au deuxième semestre 2012 et emploiera 50 à 60 personnes. À l’horizon 2017, elle aura une capacité finale de 50 000 t/an.

Avec cet investissement asiatique, à proximité des principaux clients de la région (Chine, Inde et Corée du Sud), « nous voulons devenir l’acteur majeur de la production de PDO en Asie », se réjouit Benjamin Gonzalez, président de Metabolic Explorer. La Malaisie, deuxième producteur d’huile de palme au monde, permet un accès sécurisé et compétitif à la matière première du PDO : la glycérine issue d’huiles végétales (sous-produit de la production du biodiesel). En aval, l’application principale du PDO est la fibre polyester PTT (polytriméthylène téréphtalate). Le PDO connaît une croissance d’environ 20 % par an, portée en particulier par l’industrie textile, ce qui portera le marché mondial à 800 000 tonnes en 2020, selon Metabolic Explorer. « Et nous espérons détenir entre 30 et 50 % des parts du marché mondial cet horizon, indique le dirigeant. Aujourd’hui, notre seul concurrent est DuPont qui produit le PDO via un procédé de fermentation des sucres issus du maïs. Mais, notre procédé est très compétitif », ajoute Benjamin Gonzalez, aussi fondateur de Metabolic Explorer. Implanté aux Etats-Unis, DuPont dispose aujourd’hui de capacités de près de 70 000 t/an.

30 M€ du gouvernement malais

Metabolic Explorer dispose d’un soutien financier très important de la part du gouvernement malaisien, via l’agence Malaisienne de développement des biotechnologies, BioTechCorp. Jusqu’à 30 millions d’euros sont accordés pour l’acquisition de l’immobiliser et la construction de l’usine. « Le seul apport financier de Metabolic Explorer est une caution de 6 M€, convertible en apport pour l’achat de l’immobilier, indique Antoine Darbois, directeur financier de la société. Une fois l’usine mise en service en 2012, nous reprendrons le reste de l’investissement en leasing sur dix ans. Ce qui nous permet, comme indiqué lors de notre entrée en Bourse, de ne pas augmenter notre capital et de préserver notre trésorerie (de près de 40,2 M€ au 30 septembre 2010) ». Par ailleurs la société se verra exonérée d’impôts pendant dix ans.

« Ce premier développement en propre n’altère en rien nos discussions en cours pour la création d’une première coentreprise pour le PDO ou pour les autres produits de notre portefeuille », conclut Benjamin Gonzalez. Utilisant le principe de la fermentation industrielle, Metabolic Explorer est focalisé sur cinq produits, représentant un marché estimé à près de 11 milliards d’euros.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles