Nous suivre Info chimie

Méthacrylate de méthyle/Ineos augmente ses capacités

Sujets relatifs :


Le belge Ineos Acrylics prévoit de construire des usines de méthacrylate de méthyle (MMA) en utilisant de nouveaux procédés technologiques, et de dégoulotter des installations existantes. Cette décision fait suite à l'acquisition du MMA et du PMMA (polyméthacrylate de méthyle) de ICI en octobre dernier (Chimie hebdo n° 62, p. 11) pour 505 M£. Ineos, le premier producteur mondial de MMA, prévoit ainsi d'augmenter de 15% dans les deux ans ses capacités de MMA, pour atteindre 600 000 t/an. Le groupe détient aujourd'hui 25% du marché mondial. Il prévoit la construction d'une usine aux États-Unis, qui utilisera sa nouvelle technologie basée sur l'éthylène, dont les études pilote sont en cours à Billingham (Grande-Bretagne). Elle produira 100 000 à 200 000 t/an de MMA, et sera probablement localisée sur le site d'Ineos de Beaumont (Texas). Ineos continuera à exploiter son usine de 150 000 t/an de MMA à Beaumont, utilisant le procédé à la cyanhydrine de l'acétone. Ineos produit également du MMA à Billingham et à Memphis, et possède 60% d'une usine de MMA à Kaohsiung (Taiwan). Ineos veut réduire ses coûts grâce à des améliorations techniques de ses installations existantes. La société a développé un procédé économique de production d'acide cyanhydrique, un produit de base du MMA. Elle exploite une usine pilote de 5 000 t/an d'acide cyanhydrique à Billingham. Ineos possède une autre technologie du MMA basée sur le méthyle acétylène/propadiène (allène), développée initialement par Shell. Le groupe va construire une usine de taille industrielle (40 000 à 50 000 t/an) utilisant cette technologie. Il cherche également des sites en Chine et en Inde, et souhaite former des joint-ventures. Ineos utilise environ 35% de son MMA en interne pour la production de PMMA. Son chiffre d'affaires en 1999 devrait atteindre 550 M£ (865 M d'euros).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles