Nous suivre Info chimie

Methanex relocalise une seconde usine

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Et de deux ! A peine un an après avoir confirmé qu'il relocaliserait l'une de ses usines chiliennes de méthanol à Geismar, en Louisiane (États-Unis, CPH n°602), le géant mondial du méthanol a finalement décidé d'en relocaliser une seconde. « Les perspectives de la demande mondiale en méthanol sont très favorables et la demande devrait dépasser les capacités à venir dans l'industrie ces prochaines années », affirme John Floren, président de Methanex. Lequel justifie le choix de Geismar pour « bénéficier rapidement de l'environnement compétitif en matière de prix du gaz naturel en Amérique du Nord ». Ce projet de 550 millions de dollars (près de 420 M€) permettra à Methanex de disposer, début 2016, d'une seconde usine d'une capacité de 1 million de tonnes par an de méthanol aux États-Unis. Actuellement, le groupe finalise la relocalisation de la première usine, elle aussi d'une capacité de 1 Mt/an et nécessitant un investissement similaire de 550 M$, prévue pour entrer en service fin 2014. Cette double implantation américaine s'effectue au détriment des actifs de Methanex au Chili. A Cabo Negro, le groupe dispose encore de quatre usines, pour une capacité installée de 3,8 Mt/an. Mais des restrictions d'approvisionnement en gaz contraignent ces usines chiliennes à des taux opératoires réduits. Dans à peine trois ans, Methanex aura ainsi réduit de près de la moitié ses capacités à taux opératoires réduits au Chili pour mettre en route, cette fois à pleine charge, deux premières usines de taille mondiale aux États-Unis. Pour l'heure, Methanex ne produit pas encore de méthanol aux États-Unis, mais seulement au Canada, à Medicine Hat, où l'usine de 470 000 t/an a repris ses activités en 2011 (CPH n°520).

 

A l'autre bout du globe, en Nouvelle-Zélande, Methanex avait également annoncé, début mars, l'augmentation de ses capacités de méthanol de 700 000 t/an, pour atteindre les 2,2 Mt/an avant la fin 2013. Ce projet de 65 M$, envisagé l'an dernier (CPH n°600), se concrétise via le redémarrage actuel d'une unité dormante de 500 000 t/an sur le site de Waitara, et une augmentation de 200 000 t/an sur celui de Motunui.
 



Les capacités mondiales de Methanex en méthanol, en millions de tonnes par an.

Source : Methanex

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

« Sans masques ni barrières », le Village de la Chimie a été fidèle au rendez-vous, le 12 mars dernier, malgré la crise du Covid-19. À l’initiative de France Chimie[…]

26/03/2021 | ChimieEdito Hebdo
France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Résultats : Bayer se maintient en 2020

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Hydrogène : Air Liquide et Siemens créent un écosystème européen

Plus d'articles