Nous suivre Info chimie

Mexique/La privatisation de Morelos a échoué

Sujets relatifs :


Alpek, filiale du groupe mexicain Alfa, dernier candidat déclaré à la privatisation de Petroquimica Morelos, filiale du groupe public Pemex, a jeté l'éponge. Principal obstacle à l'opération, selon Alpek : la future répartition du capital qui laisse la majorité (51 %) à l'Etat. Le gouvernement ne devrait pas lancer un nouveau plan de privatisation avant les élections présidentielles qui se tiendront l'an prochain. Les autorités mexicaines pourraient, en revanche, chercher au cours des mois à venir à attirer des investisseurs privés pour de futurs investissements. Le processus de privatisation comprenait notamment une augmentation du capital de 100 millions de pesos afin d'investir dans l'éthylène pour éliminer des goulots d'étranglement et de moderniser une unité de polyéthylène haute-densité. Petroquimica Morelos était, en fait, la première des sept filiales de Pemex, le poids lourds mexicain de l'industrie pétrochimique, pour laquelle un appel d'offre avait été lancé. Cette filiale est celle qui présente les meilleurs résultats : des revenus de l'ordre de 1,67 Mrd de pesos et un bénéfice d'exploitation de 132 M de pesos (en 1997) alors que la plupart des autres complexes ont enregistré des pertes. Morelos est également le complexe le plus important de Pemex Pétrochimie. Situé à Coatzacoalcos, au sud de Veracruz, sa production est essentiellement orientée vers les produits dérivés de l'éthane, tels que l'éthylène, le polyéthylène, l'oxyde d'éthylène... Il bénéficie de la certification Iso 9002 et compte parmi ses clients Alfa, BASF, Cydsa, Celanese,... Pemex Pétrochimie, qui compte dans son ensemble 10 complexes et 61 usines, a enregistré en 1997 un recul de 13,4 % de sa production à 11500 tonnes (pour une capacité installée de 13900 tonnes). Ce recul, lié aux surcapacités mondiales, s'est poursuivi au premier semestre 1998 avec une baisse de 8,6 % de la production. n

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

Les persulfates pointés du doigt en décoloration capillaire

L'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommande de « réduire au maximum » et « dans les meilleurs délais » les persulfates d'ammonium, de potassium et de sodium, notamment[…]

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

Des tensions géopolitiques qui raffermissent les cours du pétrole, sans excès

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

La Métropole de Lyon dévoile les 14 lauréats de son Appel des 30

Solvay réorganise son comité exécutif

Solvay réorganise son comité exécutif

Plus d'articles