Nous suivre Info chimie

abonné

Microalgues : Alganelle veut lever des fonds pour accélérer sur son collagène bio-inspiré

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
Microalgues : Alganelle veut lever des fonds pour accélérer sur son collagène bio-inspiré

© Pict’Your Company

Spécialisée en ingénieries génétique et métabolique, Alganelle conçoit des microalgues capables de produire des peptides et des protéines recombinantes de manière différenciante. À terme, son objectif est de mettre sur le marché des molécules bio-inspirées et naturelles, comme le premier collagène biomimétique végan, issu de microalgues, à destination des marchés de la cosmétique et de la pharmacie. Détails avec Ghislaine Tissot-Lécuelle, présidente fondatrice d’Alganelle. 

Quel est le métier d’Alganelle ?

Alganelle est une société innovante à la pointe de la biologie synthétique dans le domaine des microalgues. Créée il y a sept ans, elle emploie actuellement trois personnes au Bourget-du-Lac, en Savoie. Grâce à notre technologie de rupture et à notre savoir-faire très rare, nous optimisons des microalgues, en micro-usines à l’échelle cellulaire, capables de produire de manière durable et différenciante des molécules innovantes, bio-inspirées, et à haute valeur ajoutée. Notre technologie et nos produits permettent de répondre à la demande des consommateurs pour des produits d’une grande efficacité, plus sûrs et issus de ressources naturelles tout en préservant la biodiversité et l’environnement.

Pourquoi ce choix des microalgues ?

Le potentiel des microalgues est aujourd’hui sous-exploité, alors que ce sont des micro-organismes unicellulaires et photosynthétiques extraordinaires dont la diversité des espèces permet de produire des molécules naturelles à haute valeur ajoutée, dans les domaines, par exemple, de la santé et de la cosmétique. Grâce à la photosynthèse, les microalgues ont des besoins nutritifs minimes pour leur croissance, en comparaison de ceux d’autres systèmes biologiques : de la lumière, du CO2, de l’eau et des sels minéraux en conditions photo-autotrophes. Elles possèdent deux autres modes de culture possibles, la mixotrophie et l’hétérotrophie, en fonction de la source de carbone et de l’illumination. Plusieurs espèces ont démontré qu’elles étaient des châssis industriels robustes en photobioréacteurs ou en fermenteurs, permettant non seulement d’atteindre des coûts de production compétitifs à l’échelle industrielle mais aussi de répondre aux exigences de qualité des industries pharmaceutiques et cosmétiques. Par ailleurs, les espèces de microalgues sur lesquelles nous travaillons n’ont aucun risque infectieux, lié à la présence de virus ou de toxines animales ou bactériennes dans le produit fini. Grâce à mon expérience de plus de vingt ans en biologie de synthèse, et aux travaux que nous avons menés au sein d’Alganelle, nous avons développé un leadership technologique en biologie synthétique des microalgues hautement reconnu, et des produits à fort potentiel de croissance. Quatre brevets ont aussi été déposés autour de la production par nos microalgues optimisées de molécules à haute valeur ajoutée, comme par exemple des[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Biopolymères : LyondellBasell signe un accord commercial avec Neste

Biopolymères : LyondellBasell signe un accord commercial avec Neste

Le spécialiste finlandais des carburants renouvelables Neste et le chimiste américain LyondellBasell ont signé un accord commercial à long terme. Ce contrat stipule que l’Américain s’approvisionnera[…]

17/06/2021 | LyondellBasellChimie verte
Recyclage chimique : Mitsubishi Chemical coopère avec Mura Technology

Recyclage chimique : Mitsubishi Chemical coopère avec Mura Technology

[Édito] : Compostables biosourcés, des plastiques qui ont encore la cote

[Édito] : Compostables biosourcés, des plastiques qui ont encore la cote

Le fonds SPI cède sa participation dans Carbiolice à Carbios

Le fonds SPI cède sa participation dans Carbiolice à Carbios

Plus d'articles