Nous suivre Info chimie

Mitsubishi et Mitsubishi Gas Chemical prêts à investir à Trinidad et Tobago

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Un accord avec le gouvernement de Trinidad et Tobago serait actuellement tout proche d'être signé.

C'est ce qu'affirment Mitsubishi et Mitsubishi Gas Chemical (MGC) au sujet de leur projet d'un complexe chimique dans ce petit pays au large du Venezuela. Selon les groupes japonais, qui collaboreraient dans ce cadre avec la société Neal et Massy Holdings, le projet porte aujourd'hui sur la construction d'une unité de méthanol d'une capacité de 1 million de tonnes, et d'une unité de diméthyléther (DME) de 100 000 t/an. Des discussions annexes portent également sur la possibilité, à l'issue de ce premier projet, de construire des unités de dérivés pétrochimiques en aval. Une décision définitive pour ce projet est attendue avant la fin de l'année, et une possible mise en service est entrevue lors de l'année fiscale 2016, qui s'achève le 31 mars 2017.

Aucun montant d'investissement n'a été avancé par les différents partenaires. Mitsubishi et MGC utiliseraient du gaz naturel local pour produire le méthanol, utilisé principalement en aval pour la fabrication d'adhésifs, de produits agrochimiques, de peintures et de résines synthétiques. Les potentielles productions de méthanol, dont la demande mondiale est estimée par les deux partenaires à 60 Mt/an avec une croissance moyenne annuelle de 4 à 5 % ces prochaines années, seraient vendues partout dans le monde. En revanche celles de DME viseraient essentiellement le marché interne à Trinidad et Tobago et celui des Caraïbes. Produit sous forme de gaz liquéfié dérivé du gaz naturel, de charbon ou de biomasse, le DME est un substitut du gaz de pétrole liquéfié et est considéré comme une alternative énergétique plus propre.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles