Nous suivre Info chimie

Mitsui et SKC regroupent leurs actifs pour les polyuréthanes

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

Le groupe japonais et le Sud-Coréen SKC ont annoncé le 22 décembre un accord pour la constitution d'une coentreprise dans le domaine des polyuréthanes.

A partir du 1er avril 2015, cette future société qui sera basée socialement en Corée du Sud regroupera les actifs des deux partenaires pour la production de matériaux pour polyuréthanes. La coentreprise, dont le nom sera dévoilé ultérieurement, sera détenue à parts égales entre Mitsui Chemicals et SKC. Elle visera un chiffre d'affaires annuel de 2 milliards de dollars d'ici 2020 contre des ventes prévisionnelles de 1,5 Mrd $ pour l'année 2015. Les deux partenaires chercheront à développer conjointement de nouvelles applications en partageant leurs savoir-faires et technologies, mais visent surtout à améliorer la compétitivité de ces activités. Un enjeu crucial notamment pour Mitsui qui a dévoilé début 2014 un vaste plan de restructuration de ses productions d'isocyanates, dans un contexte fortement concurrentiel avec l'arrivée massive de capacités en Asie, principalement en Chine (CPH n°664). D'ailleurs, ce projet de coentreprise ne sauvera pas ses capacités de 117 000 tonnes par an de diisocyanate de toluène (TDI) sur son complexe de Kashima (Japon), ni celles de 60 000 t/an de diisocyanate de diphénylméthylène (MDI) sur le complexe d'Omuta (Japon). Ces deux unités, qui seront reversées dans la coentreprise avec SKC, cesseront toute production au 31 décembre 2016.

Les capacités de production de la future coentreprise (en tonnes par an, source : Mitsui Chemicals) 

TDI

Omuta (Japon) 120 000

Kashima (Japon) 117 000

MDI

Omuta (Japon) 60 000

Yeosu (Corée du Sud, société Kumho Mitsui Chemicals) 200 000

Polyols

Ulsan (Corée du Sud) 180 000

Nagoya (Japon) 50 000

Gujarat (Inde, société Vithal Caster Polyols) 8 000

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles