Nous suivre Info chimie

Moins de produits dangereux dans les sextoys que dans les jouets

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Selon l'Agence suédoise des produits chimiques, qui a publié une étude sur le sujet, les sextoys seraient plus sûrs que les jouets au niveau des substances toxiques et des risques chimiques. Le détail.

L'agence suédoise des produits chimiques, la Kemikalieinspektionen (Kemi), s'est livrée à une étude inédite en Suède sur la présence de substances chimiques interdites dans les sextoys. Sur les 44 produits sexuels de 16 entreprises étudiés, seul un produit contenait des substances interdites. Soit un taux de 2 % seulement, quand une étude similaire menée en 2015 sur des jouets pour enfants avait révélé un taux de 15 % de produits en infraction. Pire, parmi les 44 produits testés, aucun appartenant à la sous-catégorie produits électriques ne contenait de substance interdite alors que la Kemi avait relevé un taux de 38 % de produits en infraction dans le cadre d'une étude menée en 2016 sur des produits électriques bon marché. « Les entreprises d'autres secteurs peuvent tirer des leçons du travail des entreprises de sextoys au sujet des risques chimiques », a commenté Frida Ramström, une des inspectrices de la Kemi. Un produit en polychlorure de vinyle (PVC) souple a seulement été épinglé en contenant des paraffines chlorées à chaîne courte à des taux prohibés. Trois autres produits ont par ailleurs présenté des taux de concentration en phtalate DEHP (Bis(2-éthyl hexyl) phtalate) un peu trop élevés. Il n'existe pas de réglementation spécifique aux sextoys dans l'Union européenne en matière de produits chimiques, indique la Kemi. Il relève des réglementations qui s'appliquent à d'autres articles d'autres secteurs comme le règlement Reach ou la directive RoHS.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

Justice : Monsanto condamné dans le procès du Lasso

La Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par Monsanto, filiale du groupe allemand Bayer depuis 2018, dans le procès de l’herbicide Lasso. Le chimiste est donc définitivement condamné dans le dossier[…]

21/10/2020 | PhytosanitairesJustice
Wacker va couper 1 200 postes dans ses effectifs

Wacker va couper 1 200 postes dans ses effectifs

La SFCP devient « La chimie au quotidien »

La SFCP devient « La chimie au quotidien »

Energie : DRT plante son 1 000ème hectare de forêt

Energie : DRT plante son 1 000ème hectare de forêt

Plus d'articles