Nous suivre Info chimie

Monsanto injecte 400 M$ dans ses structures de R&D

J.C.
Le géant américain des semences veut optimiser ses infrastructures de R&D.

Monsanto va ainsi investir 400 millions de dollars (307 M$) pour agrandir son Chesterfield Village Research Center à Saint-Louis (Missouri, États-Unis) et y regrouper sur un seul campus toutes ses équipes de R&D de Saint-Louis. Le groupe souhaite construire 36 serres, des laboratoires et bureaux supplémentaires et d'unités pour la culture des semences reproduisant la totalité des conditions climatiques rencontrées sur la Terre.

Actuellement, le site de Chesterfield, ré-acquis auprès de Pfizer en 2009, compte 250 laboratoires, 122 unités de culture et près d'un hectare de serres. Monsanto y emploie 1 000 salariés, un chiffre qui pourrait tout simplement doubler dans les prochaines années, le groupe prévoyant la relocalisation et la création d'un minimum de 675 postes d'ici à trois ans. La construction des infrastructures additionnelles doit démarrer cet été, et la mise en service de toutes les installations est entrevue pour 2017.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

Commerce chimique : « Nos entreprises se sont préparées à un éventuel Brexit »

L'année 2018 a été marquée par de lourds investissements dans le cadre de la troisième échéance de Reach et de nombreuses démarches administratives en prévision d'un[…]

01/06/2019 | ChimieENTRETIEN
Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Le rôle crucial de l'industrie chimique quantifié aux quatre coins du monde

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

Signature d'un nouveau contrat de filière chimie et matériaux

La chimie allemande au ralenti

La chimie allemande au ralenti

Plus d'articles