Nous suivre Info chimie

Monsanto injecte 400 M$ dans ses structures de R&D

J.C.
Le géant américain des semences veut optimiser ses infrastructures de R&D.

Monsanto va ainsi investir 400 millions de dollars (307 M$) pour agrandir son Chesterfield Village Research Center à Saint-Louis (Missouri, États-Unis) et y regrouper sur un seul campus toutes ses équipes de R&D de Saint-Louis. Le groupe souhaite construire 36 serres, des laboratoires et bureaux supplémentaires et d'unités pour la culture des semences reproduisant la totalité des conditions climatiques rencontrées sur la Terre.

Actuellement, le site de Chesterfield, ré-acquis auprès de Pfizer en 2009, compte 250 laboratoires, 122 unités de culture et près d'un hectare de serres. Monsanto y emploie 1 000 salariés, un chiffre qui pourrait tout simplement doubler dans les prochaines années, le groupe prévoyant la relocalisation et la création d'un minimum de 675 postes d'ici à trois ans. La construction des infrastructures additionnelles doit démarrer cet été, et la mise en service de toutes les installations est entrevue pour 2017.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles