Nous suivre Info chimie

Monsanto jette l'éponge pour Syngenta

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Monsanto jette l'éponge pour Syngenta

Semences de colza traitées

Le géant américain a mis un terme à son offre sur le groupe suisse. Malgré trois offres depuis le mois de mai, jusqu'à une valeur potentielle proche de 47 Mrds $, Monsanto n'a jamais réussi à séduire les dirigeants de Syngenta et préfère désormais se concentrer sur son propre développement. La satisfaction apparente de Syngenta n'a pas réjoui les investisseurs.

Fin du feuilleton. Apparemment. Le 26 août, le géant américain des OGM a annoncé le retrait de son offre sur Syngenta. Toujours convaincu qu'une fusion aurait permis de générer une incroyable valeur pour les actionnaires, Monsanto refuse de se heurter plus longtemps au refus catégorique du conseil d'administration du groupe suisse, géant mondial des phytosanitaires. Monsanto souhaite désormais focaliser ses efforts sur le développement propre de sa croissance et annonce la reprise la plus rapide possible de son programme de rachats d'actions.
 

L'Américain n'avait pourtant pas ménagé ses efforts pour séduire Syngenta. Le 18 août, il avait reformulé pour la troisième fois son offre rendue publique en mai dernier. Celle-ci avait été rehaussée, passant de 449 à 470 francs suisses (de 417 à 436 €) par action, soit un total potentiel proche de 47 milliards de dollars (environ 41,5 Mrds €). Techniquement, Monsanto offrait le même apport en actions mais proposait jusqu'à 245 CHF par titre en numéraire, ce qui aurait conféré aux actionnaires de Syngenta environ 30 % du groupe, une fois fusionné. Enfin, l'Américain avait relevé de 2 à 3 Mrds $ son indemnité compensatoire liée à l'échec éventuel de la fusion en raison des risques sur l'obtention des feux verts réglementaires.
 

De son côté, Syngenta semblait satisfait de la décision de Monsanto. Le groupe suisse a continué d'affirmer que l'offre a toujours sous-évalué son potentiel et sa vraie valeur tandis qu'elle sous-estimait toujours les risques concurrentiels et réglementaires pour la concrétisation d'une fusion. Plus précisément, Syngenta considère que Monsanto n'a jamais apporté de précisions suffisamment claires sur un certain nombre de points comme les coûts et les synergies possibles, les bénéfices nets potentiels pour les semences, ou encore la nature et l'étendue des concessions que Monsanto était prêt à accepter pour satisfaire aux possibles exigences réglementaires.
 

D'autres potentiels acquéreurs n'auront finalement pas surgi ces derniers mois avec une contre-offre. Il est vrai que le contexte économique actuel, avec la fragilité des bourses et la pléiade d'incertitudes conjoncturelles, n'est pas très encourageant. D'ailleurs, les investisseurs n'ont pas manqué de réagir sans attendre lors de l'annonce du retrait de Monsanto. L'action du groupe américain s'est appréciée le 26 août de près de 8 %. Celle de Syngenta s'est effondrée dans le même temps de plus de 18 %, aux alentours de 309 CHF. Un niveau bas qu'elle n'avait plus atteint depuis 2012, et très loin de l'offre de Monsanto.

Syngenta se désengage des semences de fleurs

Le groupe suisse a indiqué qu'il allait se désengager de son activité de semences de fleurs, incorporé dans sa business unit Pelouse et jardin. Une activité décrite par Syngenta comme très profitable et compétitive, établie aussi bien dans les pays développés qu'émergents, mais qui aurait besoin d'évoluer seule pour consolider un secteur jugé encore trop morcelé. Les détails de ce désengagement n'ont pas été détaillés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Domo va racheter la branche polyamides de Solvay en Europe

Domo va racheter la branche polyamides de Solvay en Europe

Le feuilleton va enfin avoir une conclusion. Initialement annoncée en 2017, la cession des activités polyamides du groupe belge va enfin pouvoir avoir lieu, après deux ans de rebondissements. C’est donc Domo qui va[…]

20/08/2019 | EuropeNylon
McDermott choisi par PetroLogistics comme ingénieriste

McDermott choisi par PetroLogistics comme ingénieriste

Résultats financiers : Merck en forme sur le 2e trimestre

Résultats financiers : Merck en forme sur le 2e trimestre

Résultats financiers : performance moyenne d’Arkema sur le 2e trimestre 2019

Résultats financiers : performance moyenne d’Arkema sur le 2e trimestre 2019

Plus d'articles