Nous suivre Info chimie

Tribune

« Monsieur Le Maire, les nouvelles filières industrielles sont déjà là ! »

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
« Monsieur Le Maire, les nouvelles filières industrielles sont déjà là ! »

© ACDV

Le 24 août dernier,  Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, est intervenu dans les « quatre vérités », une séquence de l’émission Télématin, diffusée sur France 2. Interrogé sur les programmes d’investissements pour préparer la France de 2030, il a appelé à la création de nouvelles filières industrielles pour «booster» l’économie, omettant de mentionner la filière du biosourcé. Réponse de François Monnet, président de l’ACDV.

Monsieur le Ministre de l’Économie et des Finances, lors d’une de vos interventions, vous vous posiez la question de savoir « où se trouvaient les nouvelles filières industrielles », et vous appeliez les Français à en créer de nouvelles.

Les chefs d’entreprise français n’ont pas attendu votre appel pour innover, investir, développer cette filière d’avenir. Ils ne vivent pas sur leurs acquis et n’ont pas perdu le goût des défis. Bien au contraire, depuis plus de vingt ans, ils sont nombreux, chaque année, à créer ou développer des entreprises ou lignes de produits dans un secteur à haute valeur ajoutée de la bioéconomie, à prendre des risques en mettant en place des recherches qui durent souvent plus de dix ans avant de faire émerger le produit innovant.

Cette filière industrielle, c’est celle des produits biosourcés, utilisant notamment les biotechnologies industrielles. En effet, les biotechnologies se déclinent tout autant dans le secteur de la chimie (pour les cosmétiques, l’agriculture durable, les détergents, les matériaux, etc.) que dans celui de la santé. Plus de 300 sites sont déjà répertoriés en France. Chaque année, des start-up se créent avec des projets d’avenir innovants et porteurs d’opportunités. Cette filière d’avenir est d’autant plus prometteuse qu’elle répond aux attentes des consommateurs, et plus généralement, de notre société en matière de protection de l’environnement, d’empreinte carbone maîtrisée et de lutte contre le changement climatique. Cette industrie crée, chaque année, des emplois et connaît une croissance forte de plus de 5 % par an, avec un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards d’euros qui pourrait être doublé d’ici à 2030, si on lui en donne les moyens. 

Toute chaîne industrielle du futur que vous choisirez devra s’appuyer sur des technologies critiques d’avenir, lui permettant d’être innovante et compétitive et de se réinventer. Les biotechnologies industrielles et la chimie du végétal, puissant socle de cette filière des produits biosourcés, sont des technologies incontournables et stratégiques que notre pays se doit de maîtriser pour son indépendance.

Ce dynamisme technologique et industriel résulte de l’investissement continu depuis plus de dix ans, de la part aussi bien des industriels que des pouvoirs publics. On en voit aujourd’hui les résultats concrets dans les annonces récentes de projets industriels comme ceux de MetEx, Global Bioenergies, Afyren, Pili, Ecoat, Algo, Carbios, etc. Et les 165 000 emplois directs et indirects sont la base des compétences nécessaires aux développements futurs. 

Ensemble, ayons l’ambition de prendre le leadership en Europe sur cette filière ! Mais cette ambition ne se concrétisera que si les moyens sont mis, et si l'effort est soutenu dans la durée. Nous avons estimé ces besoins à hauteur de 1 Mrd € d’ici à 2030, pour densifier la chaîne de l’innovation, de la recherche académique jusqu’aux développements industriels. Ceci sera à combiner avec des mesures incitatives comme l’utilisation de la commande publique, l’élimination de verrous réglementaires ou la mise en avant des avantages environnementaux de ces solutions (carboscore). 

Les produits biosourcés sont et seront une filière dynamique et innovante de la France en 2030. Les industriels ont déjà répondu présents et sont prêts à relever le défi d’une industrie résiliente et durable.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Le gouvernement veut faire accélérer la chimie biosourcée

Le gouvernement veut faire accélérer la chimie biosourcée

Le gouvernement veut accélérer dans le secteur des « produits biosourcés et biotechnologies industrielles – Carburants durables ». Une stratégie sera d’ailleurs bientôt[…]

[Édito] : Fin de mois surbookée pour la chimie du végétal

[Édito] : Fin de mois surbookée pour la chimie du végétal

Metex Nøøvista plonge Carling dans l’ère de la biotech industrielle

Metex Nøøvista plonge Carling dans l’ère de la biotech industrielle

Chimie du végétal, une réponse aux enjeux climatiques et de réindustrialisation

Chimie du végétal, une réponse aux enjeux climatiques et de réindustrialisation

Plus d'articles