Nous suivre Info chimie

MPM passe sous pavillon coréen pour 3,1 Mrds $

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
MPM passe sous pavillon coréen pour 3,1 Mrds $

© MPM

C'est une opération d'envergure. Le chimiste américain Momentive Performance Materials Holdings (MPM) a conclu un accord définitif pour être acquis par un consortium sud-coréen. Lequel se compose d'abord de KCC, un chimiste de spécialités basé à Séoul et focalisé sur les peintures, les matériaux pour la construction et les spécialités avec une grande activité silicones. Basé à Gumi, le Coréen Wonik QnC est focalisé sur le quartz et les céramiques pour les industries des semi-conducteurs. Enfin, SJL Partners est un fonds d'investissement au portefeuille diversifié, présent dans les biosimilaires ou la mode.

Le montant de l'acquisition s'élève à 3,1 milliards de dollars (2,65 Mrds €), comprenant la reprise de dettes et certaines obligations. Chaque actionnaire de Momentive recevra l'équivalent de 32,50 $ par action détenue. La transaction devrait être finalisée au premier semestre 2019.

Basé à Waterford dans l'État américain de New York, Momentive a généré, en 2017, un chiffre d'affaires de 2,33 Mrds $, ventilé entre ses divisions Additifs de performance (52 %), ses Silicones de base et formulés (37 %) et sa vision Quartz (11 %). L'Américain revendique la part de numéro 3 mondial des silicones, avec 13 % des parts du marché mondial, derrière Wacker (14 %) et surtout DowDuPont (32 %), mais devant Shin-Etsu (11 %). Dans le rouge pour ses bénéfices depuis quatre exercices consécutifs, après être sorti de la protection du Chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites en 2014, MPM avait affiché un résultat net nul. En réalité, le groupe semble étouffé par le poids de sa dette nette, laquelle atteignait encore 1,05 Mrd $ à la fin 2017.

Recensant 5 200 salariés dans le monde, MPM dispose d'un réseau de 12 centres de R&D et de 24 sites de production. La majeure partie de ce réseau industriel se concentre aux États-Unis avec 12 sites. En dehors du territoire américain, et outre l'usine d'Itatiba au Brésil, et les six sites européens (Lostock au Royaume-Uni, Anvers en Belgique, Bergen op Zoom aux Pays-Bas, Termoli en Italie, et Leverkusen et Geesthacht en Allemagne), MPM est avant tout implanté en Asie. Pas moins de 10 sites y sont dénombrés : en Inde (Bangalore et Chennai), Rayong en Thaïlande, en Chine (Wuxi, Nantong et Shanghai), à Séoul (Corée du Sud) et au Japon (Kobe, Kozuki et Ohta). Or c'est en Asie que la demande en silicones est la plus forte, avec 44 % de la demande mondiale, selon Momentive, loin devant la demande nord-américaine (28 %) et européenne (20 %). Le consortium sud-coréen estime que cette transaction renforcera les positions de Momentive et étayera ses gammes de produits, ce dont devraient profiter aussi KCC et Wonik.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

AkzoNobel envisage d’acheter Mapaero

AkzoNobel envisage d’acheter Mapaero

AkzoNobel a annoncé son intention de racheter Mapaero, un fabricant français de revêtements spécialisé dans l’aéronautique. Implantée dans l’Ariège, où l’entreprise[…]

19/07/2019 | SpécialitésRevêtements
Films séparateurs de batterie : Toray va installer une usine en Hongrie

Films séparateurs de batterie : Toray va installer une usine en Hongrie

Acide acrylique : Nippon Shokubai commence les travaux sur sa nouvelle usine

Acide acrylique : Nippon Shokubai commence les travaux sur sa nouvelle usine

Impression 3D : Covestro développe des résines pour la production en série

Impression 3D : Covestro développe des résines pour la production en série

Plus d'articles