Nous suivre Info chimie

NeoCarbons révolutionne la valorisation du CO2

Dinhill On

Sujets relatifs :

, ,
NeoCarbons révolutionne la valorisation du CO2

Voyage de presse: "Les algues, une ressource naturelle pleine d'avenir pour le Finistère". 10 et 11 juin 2015. Photo FRED TANNEAU Roscoff- Station biologique marine

© Fred Tanneau

La start-up suisse a développé une technologie innovante de photobioréacteurs à base de micro-algues. Destiné aux industriels fortement émetteurs de carbone, cet équipement permet de convertir le CO2 en ingrédients à valeur ajoutée.

Et si valorisation des émissions de CO2 rimait avec gain économique dans l'industrie ? C'est en tout cas l'objectif de la jeune société suisse NeoCarbons. Implantée près de Zurich, cette entreprise conçoit des équipements industriels permettant de recycler les émissions de CO2 et de les valoriser via l'usage de micro- algues. L'histoire de la création de la start-up part d'un constat effectué, il y a plusieurs années par Jean-Louis Roux Dit Buisson, co-fondateur et directeur général de la société : « À l'époque, il n'y avait aucune technologie capable de traiter le CO2 à échelle industrielle en respectant les principes du développement durable. J'y ai vu une opportunité de se démarquer sur le sujet, anticipant que le traitement de ce gaz deviendrait un enjeu économique majeur pour les années à venir ». C'est ainsi qu'en 2011, il a commencé à travailler avec son partenaire le Dr Thomas Gees sur un projet visant à réduire les émissions industrielles de gaz carbonique. Des travaux qui les ont conduits, soutenus par les réflexions de Gérard Derché, à la création de NeoCarbons France fin 2017. « Avec notre background et expérience dans les industries chimiques et pharmaceutiques, nous savions qu'il fallait d'une part, répondre à une demande du marché, et d'autre part, donner la possibilité d'un retour sur investissement pour nos clients », indique le directeur général de NeoCarbons.

Un photobioréacteur « actif » breveté à haute productivité

Faisant l'objet de deux brevets, la technologie de NeoCarbons s'appuie sur les micro-algues, capables de recycler en temps réel les émissions industrielles de CO2, et de valoriser le gaz en produisant des composés à haute valeur ajoutée. « L'une des étapes cruciales du développement de notre technologie était de la rendre plus productive que les procédés existants comme les photobioréacteurs passifs en tubes, les bassins raceway et les panneaux verticaux, ou encore à venir comme l'électro-réduction », détaille Jean-Louis Roux Dit Buisson. Le réacteur s'avère également économique par rapport à un photobioréacteur classique en verre, avec un coût opérationnel divisé par 40. Comparé aux technologies disponibles, le réacteur « actif » de NeoCarbons s'inscrit dans une démarche de développement durable car il nécessite beaucoup moins d'espace pour son installation (jusqu'à 350 fois moins), et réduit les pertes hydriques pour la culture micro-algale. « Nous nous adressons particulièrement aux industries émettrices de CO2 , comme la cimenterie, le traitement de déchets, la méthanisation, le secteur sucrier, etc., auxquelles nous offrons la possibilité de transformer un coût en bénéfice. L'investissement est de 5 centimes d'euro par kg de CO2 traité, ce qui est comparable aux investissements de la filière séquestration, avec un retour sur investissement bien supérieur grâce aux avantages de la valorisation », explique Jean-Louis Roux Dit Buisson.

Via la biomasse générée, le procédé de NeoCarbons offre l'opportunité de produire une grande variété de composés à valeur ajoutée : acides gras, monomères de PHA, sucres, alcools, spiruline, astaxanthine, pigments, etc. « NeoCarbons ne fournit pas les micro-algues qui seront mises en fermage dans l'équipement. Les souches seront choisies en fonction des composés ou des marchés qu'il cible », précise Jean-Louis Roux Dit Buisson. Ainsi, les utilisateurs du photobioréacteur actif seront en mesure de fabriquer des produits et ingrédients à visée agroalimentaire, cosmétique, nutraceutique, pharmaceutique, etc.

Accélérer le déploiement à échelle industrielle

Si la technologie est effectivement au point, il reste à Neocarbons de susciter l'intérêt des industriels en aval qui utiliseront ces ingrédients. Pour ce faire, la société réfléchit à une levée de fonds afin de construire un pilote semi-industriel. « La production des micro-algues est actuellement une industrie très fragmentée. Le prototype semi-industriel permettra aux partenaires choisis et intéressés d'industrialiser leurs opérations et de capturer une part importante de la croissance du marché, simplement en pouvant fournir la demande », explique Jean-Louis Roux Dit Buisson.

En matière de zone géographique, la société privilégie de s'attaquer pour le moment au marché européen. « L'Europe a récemment initié un plan d'indépendance protéique. Ce qui pourrait conduire à un essor de la production de ces composés via les micro-algues, et donc nous être bénéfique », explique le directeur général de NeoCarbons. Pour faciliter le déploiement industriel de son innovation, NeoCarbons envisage de créer des co-entreprises avec des fabricants de microalgues pour disposer d'un « package technologique complet » et octroyer ensuite des licences d'exploitation aux industriels. « Cette stratégie nous permettra de garder la main sur notre technologie, et de bénéficier de moyens supplémentaires plus importants pour les investissements futurs », détaille Jean-Louis Roux Dit Buisson. Les premiers revenus sont attendus à l'horizon 2021. En outre, ce futur tour de table servira la croissance organique de la société, via le recrutement de personnel. « Nous prévoyons dans un premier temps de renforcer nos équipes avec deux ingénieurs et un business developer », indique le dirigeant. NeoCarbons prévoit également de poursuivre ses efforts en Ramp;D, en multipliant les partenariats académiques. « Nous avons déjà noué des collaborations avec l'université de Strasbourg en France », précise le dirigeant, qui espère se doter d'un atelier de R&D en propre à l'horizon 2021.

La société NeoCarbons en bref
  • Création : 2017
  • Activité : Conception de photobioréacteurs à haute productivité pour la capture et la valorisation de CO2 industriel par les micro-algues
  • Effectif : 3 collaborateurs
  • Partenaires académiques : Université de Strasbourg
  • Principaux marchés cibles : Cimenterie, traitement de déchets, méthanisation, secteur sucrier
  • Incubation : Paris&Co en 2017, accélérateur MassChallenge Lausanne 2018, Lauréat Climate Kic Launchpad Suisse 2017 (2e prix).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Nanosive planche sur le futur des crèmes solaires

Grâce à une technologie d'encapsulation d'actifs dans des polymères bioadhésifs, la start-up Nanosive entend mettre au point des écrans solaires plus sûrs et écoresponsables, utilisant moins[…]

17/12/2018 | ZoomInnovation
Unikalo se développe dans le respect de l'environnement

Unikalo se développe dans le respect de l'environnement

Calyxia rend la microencapsulation plus durable

Calyxia rend la microencapsulation plus durable

BASF signe un partenariat avec Espérance Banlieues

BASF signe un partenariat avec Espérance Banlieues

Plus d'articles