Nous suivre Info chimie

Nova investira 2 Mrds CAD au Canada pour ses capacités d'éthylène et de PE

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La filiale du groupe Mubadala Investment Company (Émirats arabes unis) va investir 2 milliards de dollars canadiens (CAD, environ 1,32 Mrd E) pour renforcer les capacités de son complexe pétrochimique de Corunna, à Sarnia-Lambton dans l'Ontario (Canada). Le projet se décompose en deux parties. Premièrement, Nova Chemicals prévoit d'augmenter de 50 % les capacités de son vapocraqueur actuel, lequel dispose aujourd'hui de capacités de 815 000 tonnes par an d'éthylène. Ce vapocraqueur a été converti en 2014 pour pouvoir être alimenté en gaz naturel liquéfié (CPH n°659). Le second volet du projet consiste en la construction d'une unité additionnelle de polyéthylène, d'une capacité de 450 000 t/an. Nova Chemicals a déjà avancé sur ce double projet, puisque les travaux de préparation sont en cours. Les mises en service sont prévues dès 2021. À Sarnia-Lambton, Nova Chemicals détient deux usines de polyéthylène (PE), qui produisent du PE basse densité, du PE basse densité linéaire, et du PE haute densité. En Amérique du Nord, le pétrochimiste recense également le complexe de Joffre, dans l'Alberta (Canada, éthylène et PE) et trois aux États-Unis : Monaca en Pennsylvanie (polystyrène expansé), Painesville dans l'Ohio (polystyrène expansé), et le complexe pétrochimique sur base éthane de Geismar, en Louisiane, acquis en 2017 auprès de Williams Partners (CPH n°798). La montée en puissance de Nova Chemicals ne devrait pas s'arrêter là, puisque le pétrochimiste s'est aussi engagé aux côtés de Total et de Borealis pour un projet de vapocraqueur au Texas (CPH n°796). Présent uniquement en Amérique du Nord pour ses actifs industriels, Nova Chemicals a généré, en 2016, un chiffre d'affaires total de 3,51 Mrds de $ américains, et recense 2 700 salariés dans le monde.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles