Nous suivre Info chimie

Novacap repris par Axa Private Equity

Julien Cottineau
Pour 240 millions d'euros, Axa Private Equity a repris le groupe chimique français auprès de Bain Capital. Novacap assure ainsi son avenir et poursuit ses multiples projets de développement.

Huit ans après sa fondation, Novacap redémarre une nouvelle vie. Axa Private Equity a conclu un accord avec Bain Capital pour la reprise des parts majoritaires du fonds américain dans le capital du groupe chimique français. Au total, le montant de l'acquisition se porte à 240 millions d'euros. Pierre Luzeau, président de Novacap se dit « convaincu qu'Axa Private Equity est le partenaire idéal pour nous apporter le soutien et les ressources dont nous avons besoin afin d'assurer notre développement par croissance organique et par la réalisation d'acquisitions ». Un désir de croissance externe soutenu par le nouveau propriétaire puisqu'Axa Private Equity affirme vouloir « accompagner Novacap dans sa stratégie de diversification et dans ses ambitions en matière de croissance externe en complément de ses activités actuelles ».

« Même en temps de crise, Novacap avait continué d'investir »

Jusqu'à présent, le groupe constitué en 2003 lors du rachat par Bain Capital d'anciens actifs de Rhodia s'était plutôt concentré sur sa croissance organique. Et même en temps de crise, Novacap, qui a généré l'an dernier un chiffre d'affaires de 470 M€, avait continué d'investir. En l'occurrence plus de 30 M€ sur la période 2009-2010 pour de nouvelles unités. Une enveloppe qui a été répartie entre ses trois filiales. Il y a à peine un an, Novapex, la filiale chimie organique du groupe, lançait ses premières productions d'alcool isopropylique produit à partir d'acétone sur la plateforme de Roussillon (Isère) à la suite d'un investissement de 13 M€ (CPH n°500). Du côté de la chimie minérale, Novacarb vient de mettre en service sur son site de la Madeleine à Laneuveville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle) de nouvelles unités qui devraient lui permettre de porter ses capacités de bicarbonate de sodium de 60 000 à 110 000 tonnes par an cette année. Ces extensions s'inscrivaient dans le cadre d'un plan d'investissements lancé dès 2008 pour tripler les capacités du site (CPH n°496). Enfin, la filiale Novacid, concentrée sur la chimie inorganique et spécialiste européen de l'acide chlorhydrique, a démarré en 2010 la construction d'une unité de 50 000 t/an de chlorure ferrique sur son site de Pont-de-Claix (Isère). Un projet qui devrait se concrétiser dès cette année et qui est mené via la coentreprise Feracid, une entité 50/50 entre Novacid et le Suédois Feralco (CPH n°497).

Cette reprise de Novacap intervient alors qu'Axa Private Equity s'est séparé d'Eliokem, au profit de l'Américain Omnova, dans le cadre d'une offre de 227,5 M€ (CPH n°522). Axa Private Equity, qui gère ou conseille plus de 25 milliards d'euros d'actifs, demeure peu impliqué dans le secteur de la chimie. En 2008, il avait repris le distributeur franco-canadien Unipex (CPH n°419), et en 2006, il avait acquis le chimiste allemand CABB (CPH n°361).

 

Les activités de Novacap, en % du CA - Source : Novacap

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

BASF augmente ses capacités d’esters synthétiques en Chine

Le géant allemand de la chimie BASF a fait part de son intention d’augmenter ses capacités de production d’esters synthétiques pour lubrifiants sur son site de Jinshan, en Chine. Afin de faire face à la[…]

12/10/2020 | EstersChimie
BASF réaligne sa division Global Business Services

BASF réaligne sa division Global Business Services

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Recyclage chimique : BASF investit dans Pyrum

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Urée : BFI respecte son calendrier pour la construction de son usine

Plus d'articles