Nous suivre Info chimie

Novacarb s'engage avec Penrice pour s'implanter en Asie

Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,

La filiale du groupe français Novacap a conclu un partenariat stratégique avec l'Australien Penrice pour constituer une coentreprise dans le domaine du bicarbonate de sodium en Asie. Des capacités seront construites en Australie et en Thaïlande.

Novacarb affine sa stratégie d'expansion internationale. La filiale chimie minérale du groupe français Novacap va ainsi porter ses ambitions d'implantation en Asie avec l'Australien Penrice Soda Holdings. Au début de l'été 2013, Novacarb avait annoncé un projet d'usine de bicarbonate de sodium en Thaïlande. Projet qui n'est pas remis en cause mais auquel sera désormais associé Penrice. Le groupe australien a récemment modifié son positionnement stratégique. Début 2013, il avait annoncé se retirer du marché du carbonate de sodium, en raison notamment de la force du dollar australien, de l'augmentation des taxes, du poids des réglementations et de la faiblesse du marché de la construction en Australie. Et avait annoncé son intention de se recentrer sur le bicarbonate de sodium, un marché à plus haute valeur ajoutée. En 10 ans, il a d'ailleurs porté les capacités de son usine d'Osborne, près d'Adélaïde (Australie), de 24 000 à 100 000 tonnes par an. Penrice, qui recense 174 salariés, dispose également de capacités de 270 000 t/an de chaux.

Des capacités de 100 000 t/an disponibles en Asie

Le projet de Novacarb et Penrice, lesquels se trouvent actuellement en négociations exclusives pour définir toutes les modalités de leur partenariat, porte sur deux volets distincts. En premier lieu, il s'agira d'un dégoulottage de l'usine australienne de Penrice. Les deux partenaires prévoient d'ajouter des capacités de 50 000 t/an qui entreraient en service dès mars 2015. Cette extension sera financée par Novacap qui, en contrepartie, s'octroiera un droit de tirage de 50 000 t/an de bicarbonate de sodium. Ces volumes viendront s'ajouter à ceux déjà commercialisés depuis Osborne par Penrice en Asie et seront écoulés, toujours sur les marchés asiatiques, à travers une marque commune et une coentreprise commerciale, laquelle devrait être détenue à 50/50. Hors Asie, les volumes de bicarbonate de sodium produits à Osborne resteront sous la responsabilité de Penrice.

Ce premier projet permettra à Novacarb de se positionner rapidement sur le marché asiatique, avant le démarrage des productions en Thaïlande, second volet du partenariat. Car le démarrage de l'usine thaïlandaise est désormais entrevu en juillet 2016, soit plus tard qu'ambitionné au départ. Comme prévu, cette future usine sera dotée de capacités de 50 000 t/an, et le montant des investissements nécessaires devrait s'élever aux environs de 20 millions de dollars (environ 15 M€). Ces productions asiatiques cibleront avant tout des marchés à forte valeur ajoutée, comme la pharmacie, l'hémodialyse et l'agro-alimentaire. Marchés qui représentent une demande annuelle asiatique d'environ « 300 000 t/an sur une demande globale de 1,3 Mt/an de bicarbonate de sodium en Asie en forte croissance », précise Pascal Bandelier, directeur général de Novacarb.

S'il est n°2 du bicarbonate de sodium en Europe, l'opérateur français ne recense que des ventes encore marginales en Asie. Il n'y est pas implanté commercialement ni industriellement et fournit des clients européens, mais actifs globalement, et qui demandent parfois des livraisons hors Europe. Ces projets en Asie seront donc une entrée réelle sur le marché asiatique. Avec Penrice, Novacarb trouve en plus un allié déjà aguerri au marché local.

 

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Résultats semestriels : Arkema fier de ses performances

Le groupe français Arkema vient de publier les résultats de son premier semestre. Il réalise un chiffre d’affaire de 2,4 milliards d’euros, soit une augmentation de 26 % par rapport à l’année[…]

30/07/2021 | RésultatsActualités
Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : BASF se porte bien pour son premier semestre 2021

Résultats : La production européenne retrouve son niveau prépandémie

Résultats : La production européenne retrouve son niveau prépandémie

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

La chimie en Île-de-France se décrit en vidéo

Plus d'articles