Nous suivre Info chimie

Novacarb se développe sur de nouveaux marchés

A Laneuveville-devant-Nancy, Audrey Fréel

Sujets relatifs :

, ,
Novacarb se développe sur de nouveaux marchés

Site de la Madeleine de Novacarb

© Novacarb

Le groupe lorrain a inauguré Bianca, son unité de production de bicarbonate de sodium mise en service depuis fin 2010. Celle-ci offre la possibilité de s'implanter sur de nouveaux marchés comme l'hémodialyse et lui permettra de renforcer ses ventes pour 2011.

Et de trois ! Novacarb, filiale du chimiste français Novacap, vient d'inaugurer sa troisième unité de production de bicarbonate de sodium de 50 000 tonnes par an. Baptisée Bianca, cette ligne de production vient enrichir le site de La Madeleine situé à Laneuveville-devant-Nancy (Meurthe-et-Moselle). Celui-ci possédait déjà deux lignes de bicarbonate de soude nommées BS (25 000 t/an) et BC1 (35 000 t/an), ce qui porte aujourd'hui les capacités totales à 110 000 t/an. En aval de ces unités, une ligne Bicoca produit aussi des bicarbonates d'application pour des adaptations fines aux marchés (coupes granulométriques, mélanges, etc.). Inscrits dans un plan de 15 millions d'euros lancé fin 2008 (CPH n°496), les travaux de Bianca ont débuté en mai 2010 pour une mise en service en décembre 2010. Novacarb sert depuis plusieurs années différents marchés comme la nutrition animale, l'agroalimentaire (pour les levures chimiques), la pharmacie (excipients pour les comprimés effervescents) et l'environnement (traitement des fumées) via les unités BC1 et BS. « Avec Bianca, notre objectif est double : nous implanter sur de nouveaux marchés et nous renforcer sur des marchés où nous sommes déjà », souligne Pascal Bandelier, directeur général de Novarcarb. La nouvelle unité est capable de fabriquer des poudres de bicarbonate de sodium de granulométrie plus importante que les autres unités, permettant d'aborder de nouveaux procédés comme l'hémodialyse. « Lors d'une hémodialyse, le sang passe à travers un filtre baigné dans une solution contenant, entre autres, du BS. Celui-ci a un effet tampon, il sert à réguler le pH du sang », explique Charles-Elie Lefaucheur, chargé de développement de Novacarb. Bianca produit également des poudres pour l'agroalimentaire et le traitement des fumées. Pour les années à venir, Novacarb souhaite se renforcer sur les marchés de la santé humaine et de l'environnement.

Une année 2010 difficile

Outre le bicarbonate de sodium, Novacarb produit du carbonate de sodium utilisé dans la verrerie, la détergence ou encore le traitement de l'eau. Alors que le marché du bicarbonate de sodium est assez dynamique, avec une croissance de 5 % en 2010, celui du carbonate de soude est à la traîne. « La situation en 2010 a été globalement la même qu'en 2009 », déplore P. Bandelier. Durement touchés par la crise, les marchés de la verrerie et de la détergence avaient accusé une perte de 20 % en 2009. De plus, le chiffre d'affaires a plafonné à 110 M€ l'an dernier. Un chiffre comparable aux 105 M€ de ventes en 2009. « Nous sommes dans une logique de croissance européenne qui a été faible en 2010 », ajoute Pascal Bandelier. Or Novacarb réalise la majeure partie de ses ventes sur des marchés européens, principalement en France, Benelux, Allemagne, Italie et Suisse. La concurrence s'est également durcie l'an dernier avec l'entrée sur le marché du spécialiste turc Etisoda qui a « inondé le marché ». Mais le directeur général prévoit une embellie pour 2011. « Au premier trimestre, nous avons retrouvé les mêmes volumes de ventes qu'en 2008 », se réjouit-il. Il ajoute que les unités de production de Novacarb tournent maintenant « au maximum de leurs capacités ». De quoi rester en haut du tableau puisque le groupe lorrain est actuellement le 4e producteur européen de carbonate de soude, juste derrière Solvay, Ciech et Tata Chemicals Europe.

Le marché de Novacarb pour le bicarbonate de soude

Source : Novacarb

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles