Nous suivre Info chimie

Nufarm ferme un site canadien

A.F.

Sujets relatifs :

, ,

Nufarm poursuit la restructuration de son réseau de production au niveau mondial. Après l'Australie, la Nouvelle-Zélande puis l'Europe en début d'année, il vise maintenant l'Amérique du Nord. L'agrochimiste australien a annoncé qu'il allait fermer son usine de Calgary, au Canada. Celle-ci fabrique des formulations pour les herbicides et les fongicides. Ce projet de restructuration affectera environ 18 salariés en CDI et 30 en CDD. Les activités de l'usine de Calgary seront transférées à Chicago Heights (Illinois, États-Unis) au cours des neuf prochains mois. « Nous avons investi pour améliorer les capacités de notre base de production en Amérique du Nord, avec une nouvelle unité de traitement des semences et une modernisation complète de l'usine d'herbicides de Chicago. Ces nouvelles unités nous fournirons de plus grandes capacités et plus de soutien pour répondre rapidement aux besoins de nos clients canadiens », explique Elbert Prado, le directeur des opérations de Nufarm. « Avec les changements que nous effectuons dans la production dans plusieurs régions, cette décision va nous permettre d'augmenter la flexibilité, de réduire la complexité et d'utiliser plus efficacement nos usines », a-t-il ajouté. Nufarm a indiqué que son usine australienne de Welshpool était maintenant fermée et mise en vente. Par ailleurs, les sites de Otahuhu (Nouvelle-Zélande), Lytton (Australie) et Botlek (Pays-Bas) sont en cours de fermeture. Le groupe a aussi précisé qu'il finalisait une restructuration de l'usine de Laverton (Australie), qui s'est traduit par une baisse des effectifs. « Les économies annoncées aujourd'hui font partie de notre programme d'amélioration des performances que nous avons annoncé en février, dans lequel nous nous sommes engagés à dégager un Ebit net de 116 M$ en 2018 », a souligné Greg Hunt, le p-dg de Nufarm.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Sur le site de Zhanjiang, à côté de Canton, BASF construit un nouveau complexe de taille mondiale. Après son Verbund de Nanjing, le géant allemand s’implante toujours un peu plus en Chine.  Les[…]

25/11/2019 | ChineVapocraquage
Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

BASF rachète le français Sculpteo

BASF rachète le français Sculpteo

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

A l’Unesco, PhosAgro a récompensé les chercheurs de demain

Plus d'articles