Nous suivre Info chimie

Orrion Chemicals Orgaform continue de se développer à Semoy

À Semoy, Julien Cottineau

Sujets relatifs :

, ,
Orrion Chemicals Orgaform continue de se développer à Semoy

Orrion Chemicals

L'usine du groupe français Orrion Chemicals et de sa filiale Orrion Chemicals Orgaform a fêté cinq ans d'activités. Repris auprès de l'Américain Dow, qui reste son premier client, le site poursuit ses développements, notamment pour ses productions en propre.

En 2010, l'usine aurait dû fermer ses portes. La conjoncture dans l'automobile, l'emballage et la construction n'incitait plus Dow à poursuivre l'aventure. Fondée en 1967, l'usine de Semoy (Loiret) avait été acquise en 1999 par Rohm and Haas avant de tomber dans le giron du géant américain. Mais grâce à un projet de reprise de la direction du site et au groupe français Orrion Chemicals qui venait juste de se lancer, le site s'est trouvé un nouvel avenir. Bien sûr, les effectifs ont été sensiblement réduits à l'époque, passant d'une centaine de salariés à une vingtaine. Cinq ans plus tard, l'usine rebaptisée Orrion Chemicals Orgaform (OCO) affiche un effectif de 37 salariés. Le groupe Orrion recense même un total de 43 employés sur place car le site accueille son siège social depuis 2012.
 

« L'an dernier, l'usine a généré des ventes de 10,5 millions d'euros »


« Cela fait cinq ans déjà, c'est passé comme un coup de vent », commente Jacques Lehré. Le directeur général d'Orrion Chemicals compare cette étape à un « début d'âge de raison. Et cela témoigne d'une certaine solidité de l'activité ». Le bilan est d'autant plus satisfaisant aux yeux des managers que cette reprise s'est effectuée en pleine crise.

L'an dernier, l'usine a généré des ventes de 10,5 millions d'euros. Pour l'heure, ces ventes sont générées à 50 % via les productions pour le compte de Dow, principal client d'OCO. Le volet production à façon de l'usine comprend la fabrication d'adhésifs pour l'industrie automobile (notamment les adhésifs caoutchouc-métal pour les systèmes anti-vibratoires), d'adhésifs pour l'emballage (à froid, flexibles), d'adhésifs pour la construction, d'émulsions de résine (base de peintures sans solvants), ou encore de nouveaux carburants, comme des préparations de mélange deux-temps sans benzène ni composés aromatiques. Dans le cadre de la reprise auprès de Dow en 2010, Orrion avait conclu un accord de production à façon pour une durée de cinq ans. À l'époque, ce premier client comptait pour plus de 70 % du chiffre d'affaires du site. Aujourd'hui, un nouvel accord a été mis en place pour une production à façon sans limitation de durée, mais assorti d'un préavis de deux ans.

 

Croissance à deux chiffres pour les lignes en propre

 

OCO s'est fixé pour objectif de doubler son chiffre d'affaires actuel dans les cinq prochaines années. À l'avenir, la part des ventes générées via la production pour Dow devrait continuer de se réduire. Mais sans baisse du niveau d'activité pour Dow, et donc via l'accroissement des productions pour le compte d'autres tiers, et de celles en propres. Lesquelles comptent aujourd'hui pour environ 20 % des ventes. OCO produit ainsi en propre des adhésifs de spécialités, en se posant notamment comme leader mondial des colles métal-métal pour la production d'agrafes. Il se revendique aussi leader mondial dans les agents de revêtements du verre. Il est également positionné dans les agents de démoulage pour pièces polyuréthanes, dans les additifs pour les encres, dans les agents dispersants et les agents de rhéologie pour les encres et vernis, ou dans les solutions à base de nitrocellulose pour les vernis, les peintures ou les encres. Christian Siest, le directeur industriel note qu'OCO enregistre une « croissance à deux chiffres sur nos lignes en propre ». Et précise que « 70 % de nos ventes sont issues des produits que nous avons reformulés et repensés depuis cinq ans ». Deux indicateurs très encourageants pour l'avenir.
 

Chiffres clés du groupe Orrion Chemicals
  • Fondé en 2008 via la reprise des composés et sels métalliques de Pharmacie Centrale de France.
     
  • Chiffre d'affaires d'environ 40 M€ en 2014
     
  • Objectif moyen terme : 100 M€ 95 salariés
     
  • Trois filiales principales : OCO (formulations organiques), Orrion Chemicals Specialmin (sels de bismuth et minéraux) et Orrion Chemicals MetalChem (sels métalliques).
     
  • Trois sites industriels principaux : Semoy (Loiret), La Voulte-Sur-Rhône (Ardèche) et Barcelone (Espagne)

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

  Suite à la fuite de gaz du 7 mai qui a tué au moins 12 personnes, LG Polymers India (LGPI), filiale de LG Chem, a reçu l’ordre de la part du gouvernement de l’Etat de l’Inde du Sud[…]

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Covid-19 : Dow France verse une prime à ses employés

Covid-19 : Dow France verse une prime à ses employés

Plus d'articles