Nous suivre Info chimie

Oxyde de propylène : Dow et BASF font progresser leur projet belge

Sujets relatifs :

, ,
Comme prévu, Dow Chemical Company et BASF ont signé l'accord de formation de leur co-entreprise chargée de la construction d'une unité de production d'oxyde de propylène utilisant le procédé HPPO (Hydrogen peroxyde to propylene oxyde). Cette usine, dont la première pierre sera posée dans le courant de l'année à Anvers (Belgique), aura une capacité de 300000 t/an et devrait être démarrée au début de 2008. Les deux firmes se répartiront équitablement sa production tandis qu'une seconde société commune sera chargée du développement de cette technologie, conjointement développée par Dow et BASF depuis 2003. Cette technologie permet la production d'oxyde de propylène par oxydation directe du peroxyde d'hydrogène (H2O2). Évitant ainsi la génération de coproduits comme le styrène monomère ou l'alcool tertiobutylique, elle ne dégage que de l'eau en plus de l'oxyde de propylène. Les dérivés de ce produit sont utilisés dans le secteur des polyuréthanes, des intermédiaires chimiques, des produits ignifuges, des lubrifiants synthétiques, des produits chimiques pour forage pétrolier et des agents surfactants pour textiles. Les partenaires envisagent par la suite la construction d'unités supplémentaires utilisant la technique HPPO en Amérique du Nord (Geismar) et en Asie. Ces zones connaîtront une croissance de la demande en plastique supérieure à celle de la zone Europe (+ 3 % contre + 3,5 % en Amérique du Nord et + 7 % en Asie). À ce sujet, Jean-Pierre Dhanis, président de la division Polyuréthanes de BASF, déclarait en octobre 2005 que le premier site HPPO implanté en Asie « sera préférentiellement construit dans le cadre d'un partenariat avec Dow » (CPH n° 316). D'autres industriels travaillent sur l'oxydation directe du propylène comme l'Américain Lyondell, leader mondial du secteur, qui dispose d'une unité pilote à Newtown Square (Pennsylvanie) et qui prévoit de passer au stade commercial d'ici à la fin de la décennie.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles