Nous suivre Info chimie

Para-xylène : Sinopec démarre la plus grande ligne de Chine

Sujets relatifs :

Le groupe chinois Sinopec, via sa filiale Zhenhai Refining & Chemical Compagny (ZRCC), prévoit de mettre en route le plus grand site de para-xylène (PX) de Chine dès janvier.
Le site devrait voir ses capacités totales portées à 650000 t/an contre 450000 t/an actuellement. Le montant de l'investissement est évalué à 370 millions de yuan (33 M ). La majeure partie du PX produit par la compagnie est actuellement vendue à un autre site de Sinopec (Yizheng Chemical Fibre Compagny) situé dans la province voisine de Jiangsu sur la côte Est. L'unité de PX recourra à la technologie Eluxyl développée par la compagnie française Axens. Une technologie utilisée dans près de 30 % de la production mondiale de PX (2,9 Mt/an). ZRCC demeure la plus grande raffinerie de Chine et compte parmi les dix plus grandes de la région Asie-Pacifique. La compagnie est spécialisée dans la production et la vente de produits pétroliers (incluant essence, diesel, kérosène, naphta…) mais aussi de produits de base pétrochimiques tels que le para-xylène ou le polypropylène. La compagnie vient d'ailleurs de réaliser plusieurs investissements dans son parc industriel pétrochimique. Ce dernier comporte une unité de 450000 t/an de PX et une unité de 200000 t/an de polypropylène (PP). ZRCC avait déclaré vouloir produire environ 200000 t/an de PX au second semestre 2004, soit une augmentation de 25 % par rapport au premier semestre de cette même année. Rappelons que Sinopec ( CPH n°275 ) envisage d'ici à la fin de l'année, de racheter à Sinopec Group Company un certain nombre de filiales dans les domaines de la pétrochimie et des catalyseurs. Le groupe devrait ainsi augmenter sa capacité de production de para-xylène de 414100 t (+31 %). Le PX est une matière première entrant dans la composition du PET (bouteilles) et des fibres de polyester, un produit qui a connu une forte demande en Chine comparativement aux autres composés de base pétrochimiques tels que les plastiques ou les caoutchoucs. Plus rentable que les autres composés aromatiques (toluène et benzène), le PX est actuellement très demandé (part de marché de PX en 2002 de 84 % contre 23 % pour l'ortho-xylène) et ses prix ont augmenté de plus de 40 % cette année pour atteindre 1200 $ (910 ) la tonne. Dans ce secteur en plein boom, la région Asie-Pacifique (incluant le Japon) détenait en 2002 près de 51 % des capacités mondiales des produits aromatiques. À l'instar de Sinopec, Japan Energy prévoit de construire au Japon une unité de PX à Kashima ou à Chita en 2006. Ce projet augmenterait ses capacités en PX de 70 % à environ 1 Mt/an. Cette production sera exportée vers la Chine et l'Asie du Sud-Est. Actuellement, Japan Energy dispose de 380000 t/an de capacités de PX à Chiba et de 150000 t/an à Kashima ( CPH n°270 ). Sinopec prend le contrôle de Beijing Yanhua Petrochemical Sinopec a annoncé le rachat des 30 % de participation qu'il ne détient pas dans sa filiale Beijing Yanhua Petrochemical (BYP), pour environ 3,8 Mrds $ hongkongais, soit 369,5 M . Sinopec va pour cela acquérir les actions de la société cotée à la Bourse de Hong-Kong. Suite à cette opération, la société sera intégrée à Beijing Feitian, filiale à 100 % de Sinopec créée à cette fin. BYP dispose d'une capacité de production d'éthylène de 710000 t/an. Mais aussi d'autres substances pétrochimiques comme le polyéthylène (440000 t/an), le polypropylène (360000 t/an), le butadiène, le métacrésol (12000 t/an), le phénol et l'acétone (160000 t/an) ainsi que l'alkylbenzène avec une capacité globale de 650000 t/an. BYP devrait également disposer en 2005 d'une capacité de 300000 t/an de caoutchoucs synthétiques, dont 80000 t/an de polybutadiène et 30000 t/an de BR (caoutchouc butyl). BYP est également présente dans la filière du polyester, avec une unité de PET de 40000 t/an de para-xylène de 35600 t/an. La compagnie dispose également d'une division d'ingénierie. Au premier semestre 2004, BYP a réalisé un chiffre d'affaires de 7,67 Mrds de yuans (696 M ), en hausse de 39,7 %, pour un résultat net de 1 Mrd de yuan (90,8 M ), en hausse de 442 %.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles