Nous suivre Info chimie

Pas d'accord pour les salaires minima dans la chimie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Alors que les négociations pour les salaires minima dans la chimie avaient mal démarré en fin d'année (CPH n°824), ce devrait finalement être une année sans accord du tout. Le 5 janvier, les syndicats FO, CFE-CGC et FNIC-CGT ont annoncé s'opposer à l'accord signé fin décembre entre les organisations patronales et la FCE-CFDT. Ils dénoncent principalement une proposition de revalorisation des salaires minima qui seraient inférieurs à celle du SMIC, ce qui serait une première depuis plus de dix ans. Ils refusent aussi « la discrimination comprise dans un accord qui exclut les personnels des entreprises de moins de 50 salariés de la disposition relative au droit à absence payée pour une hospitalisation d'un enfant de moins de 16 ans ». Enfin ils dénoncent le fait que les représentants patronaux auraient « refusé d'envisager l'intégration dans le salaire minimum hiérarchique des primes d'ancienneté et de conditions de travail ». Avec cette opposition, très largement majoritaire, l'accord signé ne serait donc pas valable. Ce qu'a vivement regretté la FCE-CFDT, le 10 janvier. Le syndicat évoque un accord qui aurait, au contraire, permis de revaloriser le 1er coefficient au-dessus du SMIC, et qui aurait accordé un « nouveau droit pour les salariés de la chimie avec un congé spécial rémunéré pour enfant hospitalisé (2 jours par an et par salarié) ». En précisant que la « disposition spécifique sur les entreprises de moins de 50 salariés induite par les ordonnances Macron, ne fermait pas la porte à ce nouveau droit, puisqu'elles étaient encouragées à le mettre en place ».

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

Ce que rapporte la presse allemande au sujet de la catastrophe de Leverkusen

C’est bien au niveau de l’usine d'incinération de déchets de la plateforme de Leverkusen que s’est produite, le 27 juillet 2021, une forte explosion entraînant un incendie et un panache de[…]

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Qui est Currenta, le gestionnaire du parc chimique de Leverkusen ?

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Accident mortel sur le site chimique de Leverkusen

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Recyclage du carbone : ArcelorMittal et Sekisui Chemical s’associent

Plus d'articles