Nous suivre Info chimie

Perspectives moindres pour Bayer Crop Science

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

La conjoncture ne semble pas particulièrement favorable pour le groupe allemand. Au cours d'un point sur sa stratégie, le 19 septembre dernier, Bayer estime que le chiffre d'affaires de sa division Crop Science sera en dessous de 10 milliards d'euros, alors qu'il prévoyait des ventes dépassant cette barre des 10 Mrds €. Soit une légère décroissance, à un chiffre, par rapport à 2016. Le groupe parle d'un marché toujours très volatil, et de conditions climatiques meilleures dans certaines régions du monde, qui n'ont pas été favorables à la vente d'insecticides et de fongicides. Ce qui est le cas notamment du marché clé brésilien, où Bayer indique que les stocks sont historiquement hauts actuellement. Le groupe assure toutefois que la croissance du marché sera de retour au Brésil dès 2018.

Bayer souligne l'intérêt crucial de l'innovation dans le secteur de l'agrochimie. Le groupe consacre environ 1 Mrd € en R&D, chaque année pour sa division Crop Science. Entre 2017 et 2020, il estime pouvoir mettre sur le marché une quinzaine de produits. En parallèle, le groupe estime que l'intégration de Monsanto permettra d'encore plus renforcer l'innovation au sein du groupe. Sur ce dernier volet, Bayer a repoussé la finalisation de l'acquisition à début 2018, plutôt qu'à fin 2017, comme il avait été annoncé à l'origine, l'an dernier (CPH n°773). Ce report n'est pas surprenant, étant donné l'enquête ouverte par la Commission européenne, cet été sur la fusion Bayer-Monsanto. Enquête dont les conclusions ne seront pas rendues avant janvier prochain (CPH n°811). À ce jour, Bayer indique avoir déposé des demandes d'approbation de l'opération auprès d'une trentaine d'autorités de concurrence dans le monde. Un tiers d'entre elles aurait déjà accordé leur feu vert.

BASF à l'affût d'actifs cédés

Selon des informations dévoilées par Bloomberg citant des sources anonymes, BASF serait entré dans la course pour acquérir des actifs que Bayer et Monsanto pourraient céder afin de satisfaire les autorités de la concurrence dans le cadre de leur fusion (CPH n°801). Il pourrait s'agir notamment d'actifs dans les herbicides et les semences.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rétrospective 2019 : Les actualités qui ont marqué l'année

Rien n’arrête la valse mondiale. Des opérations de grandes envergures se sont poursuivies en 2019 à l’international, sans qu’il y ait vraiment de méga-fusions. En France, des opérations de plus[…]

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

Intermédiaires : Indorama rachète la branche de Huntsman

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

BASF commence les travaux sur son futur Verbund chinois

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Evonik ferme temporairement son complexe d’Anvers

Plus d'articles