Nous suivre Info chimie

Perstorp cède Formox à Johnson Matthey

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le chimiste suédois Perstorp a cédé sa filiale Formox au groupe britannique Johnson Matthey. Le montant de l'opération, aujourd'hui close, se porte à 1,05 milliard de couronnes suédoises (SEK, environ 126 M€). Formox, qui recense 90 salariés dans le monde, est essentiellement basé en Suède où il dispose d'unités de production, et recense des bureaux commerciaux aux États-Unis, à Singapour et en Chine. Son chiffre d'affaires a atteint 492 M SEK en 2012, pour un Ebidta ajusté de 124 M SEK. Formox est un spécialiste de catalyseurs pour la production de formaldéhyde, un intermédiaire pour la production de polymères synthétiques pour les peintures, les plastiques, les fibres synthétiques et de nombreuses autres applications. Le formaldéhyde est également utilisé pour la production de résines utilisées dans les domaines de la construction et du bois. Formox est notamment spécialisé dans la production de catalyseurs à base d'oxydes métalliques destinés à fabriquer du formaldéhyde à partir de méthanol. L'ancienne filiale de Pertsorp est également centrée sur les technologies et les procédés de production de formaldéhyde via la cession de licences. 130 unités de production dans le monde utilisent ses procédés de production de formaldéhyde à partir de catalyseurs à base d'oxydes métalliques. Enfin, Formox a développé des procédés de recyclage de catalyseurs à base d'oxydes métalliques et produit également des catalyseurs à base de platine pour la réduction d'émissions de composés organiques volatiles dans les unités de production de formaldéhyde. Avec cette acquisition, Johnson Matthey estime qu'il pourra renforcer son activité catalyseurs et ses domaines d'applications existants. Formox sera intégré à sa division Process Technologies. Johnson Matthey estime que la demande mondiale en formaldéhyde devrait croître de 4 % par an ces prochaines années, avec un pic moyen de 7,2 % en Chine.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles