Nous suivre Info chimie

Perstorp cède sa filiale Capa à Ingevity pour 590 M€

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Perstorp cède sa filiale Capa à Ingevity pour 590 M€

© Ingevity

C'est une opération d'envergure dans le domaine du caprolactone. Le groupe suédois Perstorp a conclu un accord avec l'Américain Ingevity pour lui céder sa filiale Capa, spécialiste du caprolactone. Le montant de la transaction, prévue pour être finalisée à la fin du premier trimestre 2019, est estimé à 590 millions d'euros. En 2018, le chiffre d'affaires de Capa est estimé à 150 M€, pour un Ebitda de l'ordre de 50 M€, soit une belle marge d'Ebitda. Perstorp assure qu'en dix années sous son contrôle, Capa a augmenté de près de 50 % ses marges opérationnelles. Et le groupe suédois continuait jusqu'à présent d'investir avec des projets de renforcement capacitaire en cours de finalisation (CPH n°813). L'opération de reprise de Capa couvre l'acquisition de la totalité de l'activité de caprolactone de Perstorp et la reprise de l'usine basée à Warrington, au Royaume-Uni, et employant 90 salariés. Ingevity décrit Capa comme un leader mondial de caprolactone et de dérivés (polyols, thermoplastiques, lactides, hexanediol), s'adressant à des marchés comme ceux des adhésifs, des bioplastiques, des revêtements, des élastomères et des résines.

Pour Perstorp, il s'agit de la seconde cession en quelques mois, après celle de sa division BioProducts (biodiesel) au Suédois Adesso, en novembre (CPH n°865). Le chimiste suédois explique que cette nouvelle opération lui permettra d'encore mieux se recentrer sur ses activités stratégiques, comme les polyols, les plastifiants sans phtalate, la nutrition animale ou les solutions environnementales.

L'opération est très diversifiante pour Ingevity. Le chimiste américain, fondé en 2015 à partir du spin-off des spécialités de MeadWestVaco, est centré sur les spécialités et les charbons actifs. L'été 2017, il avait aussi acquis la division de dérivés du pin de son compatriote Georgia Pacific (CPH n°811). La reprise de Capa va venir étoffer son portefeuille. La filiale sera intégrée à sa division Performance Chemicals et deviendra la business unit Engineered Polymers. L'acquisition du site de Warrington offrira à Ingevity son premier site industriel en Europe. Actuellement, le groupe américain recense 8 sites dans le monde, majoritairement aux États-Unis et deux en Chine (Suzhou et Zhuhai). Basé à North Charleston, en Caroline du Sud, Ingevity, qui recense 1 600 salariés dans le monde, a enregistré, l'an dernier, un chiffre d'affaires de 972,4 M$, réparti entre ses divisions Performance Chemicals (623,1 M$) et Performance Materials (349,3 M$).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Domo va racheter la branche polyamides de Solvay en Europe

Domo va racheter la branche polyamides de Solvay en Europe

Le feuilleton va enfin avoir une conclusion. Initialement annoncée en 2017, la cession des activités polyamides du groupe belge va enfin pouvoir avoir lieu, après deux ans de rebondissements. C’est donc Domo qui va[…]

20/08/2019 | EuropeNylon
McDermott choisi par PetroLogistics comme ingénieriste

McDermott choisi par PetroLogistics comme ingénieriste

Résultats financiers : Merck en forme sur le 2e trimestre

Résultats financiers : Merck en forme sur le 2e trimestre

Résultats financiers : performance moyenne d’Arkema sur le 2e trimestre 2019

Résultats financiers : performance moyenne d’Arkema sur le 2e trimestre 2019

Plus d'articles