Nous suivre Info chimie

Petrobras veut quitter la chimie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Le géant brésilien n'y va plus de main morte. Confronté comme ses pairs du pétrole et du gaz aux difficultés conjoncturelles liées au bas prix du pétrole brut, et toujours empêtré dans un vaste scandale de corruption, Petrobras a présenté, le 20 septembre, un plan drastique de réduction de ses investissements, de l'ordre de 25 %, mais aussi une manne colossale d'actifs à céder, en particulier dans la chimie. Sur la période 2017-2021, le groupe vise des cessions d'une valeur de 19,5 milliards de dollars. En l'occurrence, il souhaite sortir de la production de biocarburants, d'engrais et de produits pétrochimiques. Aucun détail n'a été donné sur ce plan d'actions. Mais la liste des participations et implications de Petrobras dans ces domaines est pourtant longue. Il y a en premier lieu les 36,20 % détenus dans le capital du géant pétrochimique brésilien Braskem. Petrobras détient seul deux sociétés, Companhia Petroquímica de Pernambuco (Petroquímica Suape) et Companhia Integrada Têxtil de Pernambuco (Citepe), qui produisent de l'acide téréphtalique purifié (PTA), du polyéthylène téréphtalate (PET) et des fils polyester. Ces deux sociétés sont en phase de négociation avec le Mexicain Alpek depuis cet été (CPH n°770). Toujours dans la chimie, Petrobras détient 50 % des entreprises Petrocoque (coke de pétrole calciné) et Fábrica Carioca de Catalisadores (catalyseurs et additifs), 34,54 % de Metanor/Copenor (méthanol, formaldéhyde et hexamine), et 27,88 % de Deten Química (matières premières pour détergents, comme l'alkylbenzène linéaire).
 

Dans le domaine des engrais, Petrobras détient trois complexes au Brésil, qui ont produit 1,1 million de tonnes d'ammoniac et 1,4 Mt d'urée en 2015. La construction d'un complexe de fertilisants a été arrêtée et le projet est en révision, tandis qu'un projet d'unité d'ammoniac a été abandonné.
 

Enfin, du côté des biocarburants, le groupe brésilien dispose de sa filiale dédiée Petrobras Biocombustível qui produit du biodiesel (capacités totales de 886 000 m3/an à travers 5 usines au Brésil) et de l'éthanol (trois filiales dotées de capacités combinées de 31,2 Mt/an de broyage de canne à sucre).

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Recyclage : l’APHP veut traiter les masques anti-Covid-19

Les hôpitaux de l’AP-HP (assistance publique hôpitaux de Paris) Saint-Antoine, Necker-Enfants malades et Rothschild ont décidé de trouver une solution pour recycler les masques chirurgicaux. En effet,[…]

11/05/2021 | RecyclageActualités
Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Un bon premier trimestre 2021 pour DSM

Résultats : Arkema sur une bonne lancée pour son premier trimestre

Résultats : Arkema sur une bonne lancée pour son premier trimestre

Résultats : Solvay en baisse au premier trimestre

Résultats : Solvay en baisse au premier trimestre

Plus d'articles