Nous suivre Info chimie

Pétrochimie : cotations du 17 mars 2020

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
Pétrochimie : cotations du 17 mars 2020

© Pixabay

Brent : 28,71 $/b

 

La double peine d'une crise mondiale de la santé et d’une soudaine guerre des prix du pétrole continue d’ébranler les marchés pétrochimiques européens. Cette semaine, ce sont les aromatiques et autres dérivés pétroliers qui ont été les plus durement touchés. Les oléfines sont restées relativement calmes. Le prix du Brent dans le nord-ouest de l'Europe a chuté de 9 $/baril à 28,71 $/baril, ce qui représente une baisse de 24%. Ces chiffres sont bien en deçà des coûts d'équilibre pour tout producteur, ce qui n’est pas une situation durable. Le prix spot du naphta a chuté de 80 $/t, soit de près de 27%.

Comme indiqué, les oléfines ont subi des pertes mineures cette semaine. L'éthylène et le butadiène sont restés stables. Le propylène était en baisse de 40 €/t sur le marché spot. Les acheteurs n’ont pas montré d’intérêt, sans que ce soit le reflet d’une situation de panique.

Les aromatiques ont souffert. Le benzène s’est échangé en baisse de 23% pour atteindre 140 $/t, dans le sillage du brut. Le toluène a perdu 250 $/t, soit 42% de son prix. Les raffineurs sont presque amenés à donner leur essence de qualité hivernale. Les xylènes mélangés plongent de 180 $/t en recul de 34%, alors que les marchés asiatiques des fibres se sont fermés. Le paraxylène (pX) a chuté de 200 $/t, soit de 26%. L'orthoxylène (oX) n'a subi qu'une perte de 19%, en baisse de 120 $/t. Ironiquement, l’oX, l’isomère à plus petit marché, a fait l’objet d’une demande locale plus diversifiée que le pX. Le styrène a également reculé de 120 $/t.

Le méthanol a baissé de 15 €/t. Pour le MTBE, la chute a été de 130 $/t ou de 22%. L'éthylène glycol est resté stable, mais il était déjà au plus bas ces dernières semaines. Il s’installe ainsi à peu près au niveau des prix asiatiques. L'acrylonitrile a reculé de 180 $/t. Les marchés des polymères n’ont pas suscité d'intérêt, les transformateurs anticipant à la fois une baisse des prix et une baisse de la demande pour leurs produits finis.

Compte tenu de la baisse des prix des monomères, il y a eu une augmentation temporaire des marges des polymères, mais elle ne devrait pas durer. Le PVC, sur le marché spot, a chuté de 200 $/t, alors que les projets de construction ont été suspendus.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 1er septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 1er septembre 2020

Les marchés pétrochimiques européens sont restés très calmes en ce début de mois de septembre. Il n'y a eu aucune évolution de prix supérieure à 25 €/t au niveau des[…]

09/09/2020 | Cotations
Pétrochimie : cotations du 21 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 21 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 13 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 13 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 7 juillet 2020

Pétrochimie : cotations du 7 juillet 2020

Plus d'articles