Nous suivre Info chimie

abonné

Pétrochimie : cotations du 24 novembre 2020

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
Pétrochimie : cotations du 24 novembre 2020

© Pixabay

Les marchés pétrochimiques européens ont été contrastés au cours de la semaine précédant les vacances de Thanksgiving aux États-Unis. Il y a eu peu de négociations et les principales informations se sont révélées contradictoires. D’une part, les négociants semblaient redouter que la vague hivernale de la pandémie ne s'aggrave en Europe et en Amérique du Nord, provoquant de nouvelles restrictions. Dans le même temps, le prix du pétrole brut a fortement augmenté. En général, c’est la traduction d’une forte demande ou d’une offre serrée, ce qui n’est pourtant pas le cas en ce moment. Le Brent a augmenté de 2,50 $/baril à 46,06 $/baril, soit une augmentation de 6 $/baril ou 15 % en deux semaines.

Les marchés pétrochimiques européens étaient pour la plupart inscrits à la hausse, mais pas dans les mêmes proportions que ceux des hydrocarbures primaires. Le prix spot du naphta a augmenté de 20 $/t, soit de seulement 6 % en deux[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Pétrochimie : Cotations du 9 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 9 mars 2021

Les prix spot du styrène, du polystyrène et du polyéthylène ont marqué les marchés pétrochimiques européens, cette semaine, avec des hausses de 25 % et plus. La plupart des autres[…]

15/03/2021 | Cotations
Fortes tensions sur les matières premières : la Fipec tire la sonnette d’alarme

Fortes tensions sur les matières premières : la Fipec tire la sonnette d’alarme

La flambée des prix des matières premières inquiète le secteur des peintures

La flambée des prix des matières premières inquiète le secteur des peintures

Pétrochimie : Cotations du 2 mars 2021

Pétrochimie : Cotations du 2 mars 2021

Plus d'articles