Nous suivre Info chimie

abonné

Pétrochimie : cotations du 4 février 2020

Sylvie Latieule

Sujets relatifs :

,
Pétrochimie : cotations du 4 février 2020

© Pixabay

La Chine éternue et le monde se fige. Sa crise sanitaire a déjà eu un effet dissuasif sur l'économie nationale et mondiale. Les interdictions de voyager à l'intérieur du pays nuisent déjà à l'activité industrielle et commerciale. Les restrictions de voyage à destination et en provenance de la Chine entravent le commerce mondial. Tout cela a un effet direct sur les marchés pétrochimiques mondiaux, pour lesquels la Chine est à la fois un producteur et un consommateur majeur. En revanche, il n'est guère mention du Brexit sur les marchés chimiques européens.

Le prix du Brent a chuté de plus de cinq dollars le baril à 54,36 $/baril. Le prix spot du naphta dans le nord-ouest de l'Europe a glissé de 50 $/t. Il y a eu peu d'activité dans les oléfines. L'éthylène et le propylène ont vu leurs prix contrat reconduits de janvier à février. Cela a été considéré comme une petite victoire pour les vendeurs, étant donné que les prix au comptant sont bien[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Nous vous recommandons

Pétrochimie : cotations du 22 septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 22 septembre 2020

Les marchés pétrochimiques sont restés calmes cette semaine en Europe. Les négociants ont concentré leur attention sur les discussions mensuelles, pour fixer les prix contrats. Pour autant, les niveaux actuels[…]

05/10/2020 | Cotations
Pétrochimie : cotations du 22 septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 22 septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 15 septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 15 septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 8 septembre 2020

Pétrochimie : cotations du 8 septembre 2020

Plus d'articles