Nous suivre Info chimie

Pétrochimie : Gail lance son projet de deuxième complexe en Inde

Sujets relatifs :

Gas authority of India (Gail) vient de recevoir l'aval des autorités indiennes pour la mise sur pied d'un complexe pétrochimique à Lepetkata (province de l'Assam), pour un montant de 5,46 milliards de roupies (929 Mh). Sa construction devrait prendre cinq ans et permettre au groupe d'y produire 220000 t/an de polyéthylène (haute densité et basse densité linéaire ), 60000 t/an de polypropylène, 55000 t/an d'essence de pyrolyse et 12500 t/an d'essence. Le complexe, construit autour d'un craqueur d'éthane de 220000 t/an d'éthylène, sera détenu par une co-entreprise détenue à 70 % par Gail, les 30 % restant équitablement répartis entre le gouvernement d'Assam, Oil India et Numaligarh Refinery. Ces deux derniers fourniront respectivement le gaz et le naphta nécessaires: 2,19 milliards m3/an de gaz et 160000 t/an de naphta. Il comprendra également une unité de craquage, une unité de polymères et des unités annexes. L'usine de gaz de pétrole liquéfié de Gail à Lakwa sera modifiée pour alimenter Lepetkata en éthane et par pipeline. Le projet qui prend ainsi forme trouve ses origines en 1985, date de la signature d'un accord entre le gouvernement fédéral indien et celui de la province de l'Assam. Confié en 1997 à Reliance, le projet avait été abandonné faute de sources d'approvisionnement suffisantes. En 2003, il est exhumé et confié à Gail, qui se voit assurer de généreux avantages fiscaux pour reprendre le flambeau. Sa production sera notamment exemptée de TVA pendant une durée de 15 ans suivant son démarrage. Gail possède un autre complexe pétrochimique à Pata (province de l'Uttar Pradesh). Il produit 310000 t/an de polyéthylène et 10000 t/an de butène. L'unité de HDPE, sous licence Mitsui, dispose d'une capacité de 100000 t/an, tandis qu'une deuxième unité mixte (LLDPE/HDPE), qui utilise une technologie de Nova Chemicals et dégoulottée en 2004, produit 210000 t/an de ces produits. Une seconde expansion de ce complexe est d'ailleurs en cours, qui doit porter sa production d'éthylène de 300000 à 440000 t/an en 2007 grâce à un cinquième four de craquage. Simultanément, un nouvelle unité de polyéthylène sera construite, ajoutant 120000 t/an de capacité. Coût de cette expansion: 6,47 Mrds de roupies (110 Mh). Entre 2004 et 2007, le groupe indien aura donc triplé sa production de polyéthylène. Et ce, sans compter un autre projet dans les cartons du groupe. Gail attend en effet le feu vert des autorités pour la construction à Kochi, dans le Kerala, d'un craqueur d'éthane qui produira 600000 t/an d'éthylène et 100000 t/an de propylène, avec en aval des unités de polyoléfines correspondantes. Gail a réalisé en 2005 un chiffre d'affaires de 144,6 Mrds de roupies (2,46 Mrds €) en hausse de 17 %, pour un bénéfice net de 23,1 Mrds de roupies (393 Mh) qui a gagné 18 % en une année.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

BASF a reconduit un accord avec les représentants du personnel pour son site allemand de Ludwigshafen. Prévu pour 2011-2015, il succède à un premier accord initié en 2004. BASF s'est engagé à investir entre 9 et 10 Mrds € sur ce nouveau[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Plus d'articles