Nous suivre Info chimie

Pétrochimie : La Lorraine tributaire du redémarrage de Lavera

Sujets relatifs :

, ,
La rupture de tuyauterie de vapeur, survenue le dimanche 6 septembre sur la plateforme pétrochimique de Lavera (Bouches-du-Rhône), perturbe les installations mosellanes d'Ineos à Sarralbe et de Total Petrochemicals (TPF) à Carling (CPH n°474).
La rupture de tuyauterie de vapeur, survenue le dimanche 6 septembre sur la plateforme pétrochimique de Lavera (Bouches-du-Rhône), perturbe les installations mosellanes d'Ineos à Sarralbe et de Total Petro- chemicals (TPF) à Carling (CPH n°474). Ces installations étaient en effet approvisionnées par pipe par Lavera depuis l'accident cet été du vapocraqueur de Carling. À Sarralbe, le site Ineos de 250 salariés a dû cesser sa production de polyéthylène (PE) et de polypropylène (PP) durant trois jours, faute d'approvisionnement en éthylène. La ligne de PP et l'une des trois lignes de PE ont été remises en service mercredi grâce à un approvisionnement de 5 tonnes d'éthylène/heure. La direction ne précise pas la source de cette alimentation. Mais, selon les syndicats, c'est le pétrolier Shell qui fournirait le site à partir de l'étang de Berre (Bouches-du-Rhône). Les installations d'Ineos présentent une capacité maximale de 25 t/heure d'éthylène, mais la consommation a été ramenée à 15 t/heure en moyenne depuis l'arrêt du vapocraqueur 1 de Carling. La plateforme TPF Carling est également affectée par l'arrêt de la production de Lavera. L'usine a du mettre à l'arrêt ses lignes de PE et ne produit plus que du polystyrène, grâce à des arrivages de wagons de styrène. Un comité d'entreprise extraordinaire, prévu le 24 septembre, portera sur les conséquences économiques et sociales de cet arrêt, ainsi que sur les perspectives de redémarrage. « La situation actuelle démontre la nécessité de mettre en place des solutions d'avenir. Une liaison Carling/Ludwigshafen, qui relierait la Moselle au réseau européen de pipelines, garantirait la libre circulation et la libre concurrence sur le marché des oléfines », estime Pierre-Jean Didiot, maire de Sarralbe.
Pascale Braun

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Total et PureCycle Technologies scellent un partenariat stratégique

Total et PureCycle Technologies scellent un partenariat stratégique

  Le géant Total s’est associé à l’Américain PureCycle Technologies afin de développer un partenariat stratégique dans le recyclage des plastiques. PureCycle Technologies exploite une[…]

26/05/2020 | RecyclageChimie
Polyéthylène : Borealis stoppe un projet au Kazakhstan

Polyéthylène : Borealis stoppe un projet au Kazakhstan

Le complexe pétrochimique d’Erdemoglu Holding autorisé

Le complexe pétrochimique d’Erdemoglu Holding autorisé

Covid-19 : Le recyclage du plastique menacé

Covid-19 : Le recyclage du plastique menacé

Plus d'articles