Nous suivre Info chimie

Pétrochimie : OMV lance une nouvelle OPA sur MOL

Sujets relatifs :

, ,
Le groupe autrichien tente une nouvelle fois de s'emparer de son voisin hongrois, malgré l'avis contraire du gouvernement et de la direction de sa cible.
Le groupe autrichien OMV veut lancer une nouvelle offre de rachat sur les 79,8 % du capital du hongrois MOL dont il n'est pas encore propriétaire, pour un montant de 14 milliards d'euros. Il avait déjà tenté sans succès une première approche similiaire en juillet dernier. MOL, ainsi que le gouvernement hongrois qui en détient toujours 30 %, se sont empressés de refuser cette deuxième proposition. Le hongrois, qui s'est assuré cet été d'un autocontrôle de 50 % suite à une campagne controversée de rachat d'actions, juge que « l'approche d'OMV sous-estime substantiellement les perspectives de MOL.Cette démarche ne mérite pas d'être considérée et MOL n'entrera pas dans des négociations avec OMV dans le but de discuter du rapprochement des deux firmes ». Notant que la déclaration d'intention de l'autrichien « ne constitue pas une offre formelle », MOL conteste également les bénéfices d'un rapprochement escomptés par OMV. Ce dernier espère en effet dégager près de 400 millions d'euros de synergies du rapprochement avec sa cible, qui pourrait donner naissance à un nouvel acteur majeur de la pétrochimie en Europe centrale. Vers la création d'un nouveau géant en Europe centrale? OMV a réalisé l'an dernier dans ce domaine un chiffre d'affaires de 1,83 Mrds€, grâce à ses sites de Schwechat en Autriche et de Burghausen en Allemagne, qui produisent des oléfines. En outre, OMV détient aussi 35 % du producteur de polyoléfines Borealis, avec lequel il a récemment annoncé d'importants investissements à Burghausen (CPH n°359). OMV va ainsi investir 640 millions d'euros sur le site, afin de porter sa production nominale en éthylène à 450000 t/an, contre 340000 t/an actuellement. Dans le même temps, la capacité de propylène sera augmentée de 315000 t/an, pour passer à 560000 t/an. Des capacités qui seront atteintes par l'installation d'une nouvelle unité de métathèse, l'extension de l'unité d'éthylène et la construction d'un nouveau four de craquage. De son côté, Borealis, avec un investissement de 200 M€, va construire une usine de polypropylène de 330000 t/an, ce qui portera les capacités de polyoléfines du site à 745000 t/an. MOL est présent dans la pétrochimie via ses participations dans le hongrois TVK (86,56 %) et le slovaque Slovnaft (98,41 %). Ce dernier détient d'ailleurs 8 % de TVK, un des plus importants chimistes d'Europe centrale et le seul producteur d'éthylène de Hongrie. TVK a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires d'environ 987 M€, pour un Ebitda de 25 M€. Après un programme d'investissement de 430 M€ finalisé en 2005, le groupe a vu la plupart de ses capacités de production augmentées: à 620 kt/an pour l'éthylène, 520 kt/an pour le polyéthylène (120 kt/an pour le PEbd et 400 kt/an pour le PEhd) et 280 kt/an pour le polypropylène. De son côté, Slovnaft a finalisé en 2005 la construction d'une unité de polypropylène de 255 kt/an, qui a permis à MOL d'augmenter au final ses capacités de 170 kt/an. C.M.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Fin du feuilleton BHP Billiton/PotashCorp

Fin du feuilleton BHP Billiton/PotashCorp

Dernier étape du feuilleton démarré à la mi-août. Et échec dans la stratégie de croissance externe de BHP Billiton. Celui-ci abandonne son OPA de 39 milliards de dollars (28,6 Mrds €) sur le Canadien PotashCorp, le premier producteur mondial[…]

01/12/2010 | BHP BillitonENGRAIS
Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Plus d'articles