Nous suivre Info chimie

Pétrochimie : OMV rachète 51 % du Roumain Petrom

Sujets relatifs :

,
Le groupe pétrolier autrichien OMV vient de finaliser l'acquisition, auprès du gouvernement roumain, de 33,34 % de la société Petrom, plus important pétrolier du pays, renforçant ainsi sa présence dans la pétrochimie et les engrais. Le montant de cette opération s'élève à 1,5 Mrd , dont 669 M pour l'acquisition de la participation, et 830 M pour réaliser une augmentation du capital de Petrom. OMV avait en effet acquis 17,66 % du capital de Petrom l'été dernier. Dans la pétrochimie, Petrom dispose de deux raffineries (Petrobrazi et Arpechim), dont la capacité globale s'élève à 310 000 t/an. La première produit de l'anhydidre maléique, des éthanolamines, des alkylphénols éthoxylés, des polyéthylène glycols et du phénol. Arpechim est le seul producteur roumain de polyéthylène. La compagnie a réalisé l'an dernier, tous secteurs confondus, un chiffre d'affaires de 2 Mrds , pour un Ebit de 26 M . De son côté, OMV dispose de deux complexes pétrochimiques en Autriche, à Schwechat et à Burghausen, ainsi que d'une participation de 25 % dans Borealis. Le groupe a lancé en 2003 un investissement de 200 M à Schwechat, devant conduire à une augmentation des capacités du vapocraqueur à 900000 t/an à l'automne 2005, dont 500000 t/an d'éthylène et 400000 t/an de propylène. OMV, via ses deux sites, couvre 27 % de ses propres besoins en oléfines. Ces démarrages permettront à OMV de suivre la hausse de la demande de Borealis, qui a lui aussi investi sur le site, avec une hausse de 25 % de la production de polyoléfines du site. En 2003, les ventes des sites pétrochimiques d'OMV se sont élevées à 725 M pour Schwechat et 843 M pour Burghausen. Petrom dispose également d'une filiale spécialisée dans la production d'engrais, Doljchim. Celle-ci possède notamment une capacité de 159000 t/an de méthanol et de 100000 t/an d'urée. Elle viendra compléter la présence d'OMV dans ce domaine, intégrée à la filiale Agrolinz Melamine International. Cette dernière, qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 392,5 M , tire 42 % de ses ventes des engrais (NPK, nitrate d'ammonium…), contre 37 % de la production de mélamine, d'urée et de formaldéhyde, et 6 % des résines et adhésifs dérivés.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

En fusionnant leurs activités dans le domaine des styréniques, BASF et Ineos font émerger le nouveau numéro 1 mondial. Il évoluera sous le nom de Styrolution.On ne voit pas tous les jours émerger un « player » de plus de 5 milliards d'euros de[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Plus d'articles