Nous suivre Info chimie

Pétrochimie : Second vapocraqueur en Thaïlande pour Dow

Sujets relatifs :

, ,
Le groupe va y construire un deuxième vapocraqueur avec son partenaire Siam Cement. Ainsi que la première usine HPPO en Asie.
Dow Chemical s'associe à nouveau avec Siam Cement pour la construction d'un second vapocraqueur à proximité du premier complexe pétrochimique codétenu par les deux sociétés à Map Ta Phut, en Thaïlande. Pas moins de 1,2 milliard de dollars (950 M€) vont être investis dans cette usine, dont la mise en service est prévue en 2010. Détenue à 67 % par Siam Cement et à 33 % par Dow Chemical, l'unité aura une capacité de production de 1,7 tonne par an, dont 900000 t/an d'éthylène et 800000 t/an de propylène. Grâce à l'installation d'une technologie de conversion des oléfines, l'unité permettra d'obtenir 75 % de propylène de plus par rapport au premier vapocraqueur. Les deux groupes misent ainsi préférentiellement sur ce produit, dont le marché est tendu. D'autant que les nouvelles capacités qui voient le jour au Moyen-Orient, basées sur l'éthane comme matière première, devraient à terme satisfaire la très forte demande en éthylène, mais pas celle en propylène. D'où les multiples investissements annoncés en Asie dans le propylène. Les sociétés communes de Dow et Siam Cement comptent également plusieurs usines en aval, synthétisant notamment du styrène, du polystyrène, du latex synthétique, ainsi qu'une usine de polyéthylène de spécialités, dont les capacités vont être augmentées. Ce qui absorbera une partie de la production d'éthylène du nouveau vapocraqueur. De son côté, Siam Cement va injecter 450 M$ (355 M€ ) supplémentaires pour la construction d'une usine de polyéthylène haute densité (HDPE) de 400000 t/an et une seconde de polypropylène (PP) de 400000 t/an. Quant à Dow, il érigera sur le site la première usine asiatique équipée du procédé HPPO (hydrogen peroxide to propylene oxide), développé conjointement avec BASF. L'oxyde de propylène (PO) que l'unité produira sera transformé en propylène glycol, polyuréthanes et éthers de glycols.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles