Nous suivre Info chimie

Pétrochimie : Shell pourrait céder ses raffineries françaises

Sujets relatifs :

Shell vient d'annoncer qu'il envisageait de se séparer d'un certain nombre d'actifs dans le raffinage et la pétrochimie.
Parmi ces derniers se trouvent notamment la raffinerie de Petit Couronne, près de Rouen, ainsi que celle de Berre-L'étang, près de Marseille et enfin celle de Reichstett-Vendenheim dans le Bas-Rhin. Elles totalisent une capacité de 300000 barils par jour. La première assure une production et un approvisionnement en produits traditionnels (gaz liquéfiés, essences, jets, gasoils et fuels) et en spécialités huiles et bitumes. Le site de Berre est le seul site pétrochimique de Shell dans l'Hexagone. Shell s'était déjà séparé fin 2005 de sa participation de 50 % dans la société du craqueur de l'Aubette, qui détient le vapocraqueur du site. Basell avait alors récupéré cette unité d'éthylène de 450000 t/an. Parmi les autres actifs dont Shell pourrait se séparer se trouve le site pétrochimique de Yabucoa à Porto Rico, qui dispose d'une capacité de 79000 barils par jour. Selon Rob Routs, directeur général des activités Aval de Shell, des repreneurs se seraient déjà fait connaître. Nous développerons cette information dans notre prochaine édition.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Fin du feuilleton BHP Billiton/PotashCorp

Fin du feuilleton BHP Billiton/PotashCorp

Dernier étape du feuilleton démarré à la mi-août. Et échec dans la stratégie de croissance externe de BHP Billiton. Celui-ci abandonne son OPA de 39 milliards de dollars (28,6 Mrds €) sur le Canadien PotashCorp, le premier producteur mondial[…]

01/12/2010 | BHP BillitonENGRAIS
Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Naissance du numéro 1 mondial des styréniques

Indorama, leader mondial du PET

Indorama, leader mondial du PET

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Plus d'articles