Nous suivre Info chimie

Petrokemija cherche encore des investisseurs

J.C.

Sujets relatifs :

, ,
Petrokemija cherche encore des investisseurs

Le leader croate de la production d'engrais n'est pas encore parvenu à trouver des investisseurs pour son projet de recapitalisation.

Petrokemija avait fixé au 12 mars dernier la limite pour le dépôt d'une offre ferme pour reprendre la majorité de son capital, mais sans y parvenir. En 2013, le groupe, dont le capital est majoritairement détenu par l'État croate (à 43,83 %, le reste étant détenu en Bourse essentiellement par des investisseurs institutionnels), a lancé un appel d'offres pour céder une vaste partie de son capital. En l'occurrence, la Croatie souhaite seulement conserver 25 % plus une action dans le capital de Petrokemija. La recherche d'un partenaire se présentait bien début 2014, avec trois offres sans engagement déposées par le Tchèque Agrofert, le Hongrois Nitrogenmuvek et le groupe Borealis, détenu à 36 % par le pétrolier autrichien OMV et à 64 % par l'International Petroleum Investment Company (IPIC, Abu Dhabi). Mais au 12 mars et depuis, aucun des trois candidats n'a encore déposé d'offre ferme, malgré deux lettres d'intérêt signées, a précisé Petrokemija sans révéler l'identité des signataires. La Commission gouvernementale chargée de cette ouverture de capital doit statuer sur ce projet de privatisation. Aucune autre date limite n'a été fixée.

Basé à Kutina, en Croatie, Petrokemija est principalement positionné dans les engrais, mais également dans le noir de carbone. Le groupe recense 2 294 salariés, avec un parc industriel cantonné à la Croatie. Petrokemija sort d'une année 2013 difficile, marquée par la baisse des prix des fertilisants et une demande moindre sur son marché intérieur. L'an dernier, le groupe a produit 1,08 million de tonnes d'engrais, soit 4,2 % de moins qu'en 2012. Il en a vendu 1,1 Mt, dont 312 000 t en Croatie (-9,2 % sur un an) et 790 000 t à l'export (+1,7 % sur un an). Le chiffre d'affaires est ressorti à 2,55 milliards de kuna (HRK, 332,5 M€), en baisse de 15 % en un an. Et sa rentabilité s'est encore plus effritée. L'Ebitda est passé de -53 M HRK à -203 M HRK, quand la perte nette avant impôts a doublé entre 2012 et 2013, atteignant -329, 4 M HRK. Petrokemija se dit pourtant confiant en la reprise du marché cette année, à la fois en termes de prix de ventes que de volumes à écouler.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

Polariseurs LCD : LG Chem conclut un accord avec Shanshan

  Le groupe coréen LG Chem a annoncé la signature d’un contrat conditionnel avec la société chinoise Ningbo Shanshan. Cet accord porte sur la vente d’une partie de l’activité de[…]

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Accident industriel : LG Polymers India sommé d’évacuer son stock de styrène

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Fuite de gaz sur le site de LG Polymers India

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Empreinte environnementale : Total vise la neutralité carbone pour 2050

Plus d'articles