Nous suivre Info chimie

Pétrole/pétrochimie/Fusion entre les pétroliers Conoco et Phillips

Sujets relatifs :


Après la fusion Chevron-Texaco, les grandes man?uvres continuent parmi les majors du pétrole. Conoco (l'ex-division pétrolière de DuPont) et Phillips ont annoncé leur intention de fusionner dans une opération représentant un coût de 35 milliards de dollars. Le nouveau groupe, nommé ConocoPhillips, sera le troisième groupe d'énergie aux Etats-Unis en termes de capitalisation boursière (30 Mrds $) et de réserves en pétrole, ont précisé les deux partenaires. Il se classera au sixième rang dans le monde en termes de réserves d'hydrocarbures et au cinquième rang par ses capacités de raffinage. Au terme de l'opération, les actionnaires de Phillips seront majoritaires avec environ 56,6 % du nouveau groupe et ceux de Conoco détiendront 43,4 %. Selon l'accord, les actionnaires de Phillips recevront une nouvelle action ConocoPhillips pour chacun de leur titre et ceux de Conoco 0,4677 action du nouveau groupe pour chacun de leur titre. Le nouveau groupe aura une valeur de 53,5 milliards de dollars dont 34,9 milliards en capitaux propres et 18,6 milliards de dettes. La fusion devrait permettre de réaliser des économies de coûts annuelles d'environ 750 millions de dollars Le groupe exploitera 19 raffineries aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne en Irlande, en Allemagne, en République tchèque et en Malaisie avec une capacité de traitement de 2,6 millions de barils de pétrole par jour. ConocoPhillips, dont le siège se trouvera à Houston (Texas), emploiera plus de 58 000 salariés et possèdera des actifs totalisant 63,1 Mrds $. Sur la base des statistiques de 2000, son chiffre d'affaires s'élèverait à 53 Mrds $ et ses bénéfices nets à trois milliards de dollars. Dans le domaine de la chimie, le groupe est uniquement présent au travers du joint-venture 50/50 créé entre Phillips et Chevron, réunissant l'ensemble de leurs activités chimiques, soit un chiffre d'affaires de 5,7 Mrds $. Cet ensemble se situe parmi les cinq premiers producteurs mondiaux d'oléfines, de polyoléfines et d'aromatiques. Mais le regroupement Conoco/Phillips fait de la participation de Phillips dans ce joint-venture chimique, une activité marginale par rapport au pétrole. Le nouveau groupe pétrolier pourrait alors réfléchir à un éventuel désinvestissement de cette activité. Le groupe sera dirigé par le patron de Conoco, Archie Dunham, jusqu'en 2004, date de son départ à la retraite où il sera remplacé par l'actuel président de Phillips, James Mulva. La fusion doit encore recevoir le feu vert des assemblées d'actionnaires et des autorités de régulation.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance dévoile ses projets en pétrochimie

Reliance Industries devrait débourser 10 milliards de dollars (7,4 Mrds €) dans les 3-4 prochaines années pour ses projets pétrochimiques en Inde, selon Chemical Week. De nombreux projets seraient à l'étude, dont un complexe de production[…]

01/12/2010 | Pétrochimie
Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Investissement de 9 à 10 Mrds € à Ludwigshafen

Total passerait à l'échelle industrielle en Chine

Total passerait à l'échelle industrielle en Chine

K+S acquiert Potash One

K+S acquiert Potash One

Plus d'articles