Nous suivre Info chimie

Petronas et BASF musclent leur coopération en Malaisie

J.C.

Sujets relatifs :

, ,

Plus d'un an après la signature d'une lettre d'intention (CPH n°532), les deux partenaires confirment leur projet. Et vont même au-delà. L'accord signé début mars entre Petronas et BASF porte sur deux volets distincts dans le cadre d'un investissement global de 1 milliard d'euros. D'abord, les deux groupes ont confirmé leur souhait de construire en Malaisie plusieurs unités pour la production d'isononanol, de polyisobutylène hautement réactif, de tensio-actifs non-ioniques, d'acide méthanesulfonique et de matériaux précurseurs. Ces unités seront intégrées au futur complexe pétrochimique de Petronas à Pengerang, dans la région de Johor tout au sud du pays, baptisé Rapid (Refinery and Petrochemicals Integrated Development). Petronas devrait dévoiler dans les prochaines semaines le nom de ses partenaires pour ce projet qui devrait comprendre une raffinerie (300 000 barils par jour), un vapocraqueur sur base naphta de 3 millions de tonnes par an d'éthylène, de propylène, d'oléfines C4 et C5 et des productions en aval de polymères et de spécialités chimiques (CPH n°577). Les futures unités prévues par Petronas et BASF pour être intégrées au projet Rapid seront construites et opérées par une coentreprise détenue à 60 % par le géant allemand contre 40 % par le groupe malais. Une coentreprise aux proportions strictement identiques à BASF Petronas Chemicals qui détient un vaste complexe de monomères acryliques, de dérivés oxo et de butanediol à Kuantan, sur la façade Est de la Malaisie. Or c'est justement dans ce cadre que se concentre le second volet de l'investissement global de 1 Mrd €. Les deux partenaires prévoient de renforcer leur chaine de valeur en C3 et d'ajouter au complexe actuel une unité de polymères superabsorbants. Pour l'heure, le détail des investissements et des capacités n'a pas été divulgué. En termes de calendrier, BASF et Petronas estiment que ces deux projets seraient mis en œuvre entre 2015 et 2018.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Chimie en France : Des résultats 2020 à la baisse, sauf pour l’emploi

Avec près de 3 000 entreprises et plus de 168 000 salariés en France, la chimie a pu quasiment stabiliser ses effectifs totaux (production, recherche et sièges sociaux) en 2020. Et ce, malgré la crise[…]

25/06/2021 | PanoramaFrance-Chimie
Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

Chimie mondiale : La Chine gagne du terrain sur l'Europe et les États-Unis

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

[Édito] : Pari digital réussi pour le 18e Village de la Chimie

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

France Relance : Douze chimistes portés par la 3e vague

Plus d'articles