Nous suivre Info chimie

Piles à combustible : Dow Chemical et General Motors progressent

Sujets relatifs :

Les compagnies Dow Chemical et General Motors (GM) viennent de lancer la deuxième phase de leur projet commun visant à démontrer l'efficacité et la viabilité des piles à combustible pour les voitures mais aussi pour la génération d'énergie locale. « Durant la première phase, nous avons beaucoup appris sur la génération d'énergie à partir de l'hydrogène et nous sommes aujourd'hui prêts à mettre en pratique ce que nous avons appris », se félicite Gordon Slack, directeur de la division Énergie et changement climatique chez Dow. Terminée l'unique pile à combustible de GM mise en service en février 2004. L'installation prend de l'importance: l'unité pilote, qui pourra fournir jusqu'à 1 MW d'énergie, sera intégrée sur un site de production chimique et de plastique de Dow via la grille de distribution d'énergie et les pipelines pour l'alimentation en hydrogène. Le but sera notamment d'étudier la fiabilité du système et de travailler sur la pureté de l'hydrogène. Et si cette deuxième phase se révèle être un succès, les promoteurs passeront à la phase III pour une commercialisation à grande échelle en 2007. À terme, Dow et GM pourraient installer plus de 400 unités sur les sites de production de Dow afin de générer 35 MW d'électricité, soit l'équivalent des besoins en électricité d'une ville de 25000 habitants. Dans le même temps, des chercheurs de l'Ineel (Idaho national engineering and environmental laboratory) et la société d'ingénierie Ceramatec ont annoncé avoir découvert un moyen de produire de l'hydrogène par électrolyse à haute température avec de l'eau provenant des centrales nucléaires. Ce procédé permet d'obtenir des quantités plus importantes d'hydrogène. Le taux de conversion de l'eau en hydrogène est en effet de 45 à 50 % à haute température contre 30 % environ avec une électrolyse classique. « Cette technique de production de l'hydrogène devrait être économiquement rentable mais aussi propre pour l'environnement », a insisté Stephen Herring, le principal responsable de ce projet. Mais il faudra pour cela bâtir de nouvelles centrales nucléaires de type IV.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Un contrat pour EIL au Nigéria

Un contrat pour EIL au Nigéria

L'ingénieriste indien a annoncé la signature d'un contrat avec le groupe Dangote pour un projet pétrochimique au Nigéria. Cet accord, qui s'élève à 139 M$, prévoit la construction par Engineers India Ltd (EIL) d'une raffinerie de 400 000 barils[…]

Jacobs acquiert Marmac

Jacobs acquiert Marmac

Vopak cède sa filiale  malaise

Vopak cède sa filiale malaise

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Alliance entre EDF Fenice et Schneider Electric

Plus d'articles