Nous suivre Info chimie

Plastiques : Cerberus seul en lice pour reprendre Dynamit Nobel Kunststoff à GEA

Sujets relatifs :

Le fonds d'investissement Cerberus serait en négociations exclusives avec le groupe allemand GEA pour la reprise de Dynamit Nobel Kunststoff (DNK), dernière activité chimique de l'ex-Mg technologies, d'après le Financial Times Deutschland. GEA espère finaliser cette cession avant la fin de l'année. Les autres repreneurs potentiels, la banque britannique Barclay's et le fonds d'investissement néerlandais Gilde, seraient sortis de la course. Mg technologies avait annoncé en mai 2004 la cession de DNK à Flex-N-Gate pour 430 millions d'euros, avant d'y renoncer quatre mois plus tard, ce dernier n'ayant pas rempli les obligations prévues par l'accord de vente. Basé à Weissenburg (Allemagne), DNK a réalisé en 2003 un chiffre d'affaires de 876 millions d'euros, ce qui représentait alors 38 % du chiffre d'affaires de Dynamit Nobel. La société produit des thermoplastiques et des plastiques thermodurcissables destinés à l'industrie de l'automobile, ainsi qu'à l'ingénierie électrique. Elle emploie 5000 personnes sur vingt-deux sites en Europe (Allemagne, où travaillent les deux tiers de ses effectifs, France, Espagne, Italie, Angleterre, Slovaquie et Turquie) et deux en Argentine. Sa vente mettrait ainsi un terme à la présence de GEA dans la chimie. Un désengagement entamé avec la cession de quatre de ses divisions chimiques à Rockwood Holdings en mai 2004 (CPH n°254): Chemetall (composés à base de lithium, produits pour le traitement de surfaces et polymères), Sachtleben Chemie (dioxyde de titane, additifs pour la cosmétique et la pharmacie, et produits pour le traitement de l'eau), CeramTec (céramiques, notamment pour les implants médicaux) et DNES (synthèse à façon d'intermédiaires et de principes actifs). Ce dernier avait ensuite été repris par Novasep.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Le groupe français, Arkema, construit actuellement un pilote semi-industriel pour préparer l'arrivée de la fabrication de polyéthers cétone cétone (PEKK) au sein de l'usine de Serquigny (Eure, 450 salariés), spécialisée dans la production de[…]

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Plus d'articles