Nous suivre Info chimie

Plastiques : GE Plastics est à vendre

Sujets relatifs :

,
Le conglomérat américain General Electric veut se séparer de son activité Plastiques techniques, pour environ 10 Mdrs $, selon des informations du Wall Street Journal.
Le conglomérat américain General Electric serait sur le point de vendre, pour près de 10 milliards de dollars (7,75 Mrds €) selon différentes estimations, sa division GE Plastics, d'après des informations publiées par le Wall Street Journal. Après la cession de son autre division chimique, GE Advanced Materials (silicones et matériaux à base de quartz), GE devrait ainsi se délester d'une activité qui a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires d'environ 6,6 Mrds $ (5 Mrds €), et qui compte également parmi les plus grands acteurs de son secteur. GE Plastics est notamment le deuxième producteur de polycarbonate, derrière Bayer, mais devant Dow. Et sa gamme de plastiques est extrêmement large. Parmi les autres résines produites par la division, on trouve également l'ABS, des fluoropolymères (EFTE et PDVF), des polyuréthanes, du PBT, des polyamides ou encore du PEEK. Parmi les repreneurs potentiels de GE Plastics, dont la cession a été confiée à Goldman Sachs, différents fonds d'investissement semblent intéressés, ainsi que quelques producteurs de plastiques. Selon le Wall Street Journal, la vente devrait s'effectuer par l'intermédiaire d'une enchère, afin d'éviter que les repreneurs potentiels ne s'entendent sur le prix de l'opération. Le groupe, qui a refusé de commenter ces rumeurs, avait reconnu lors de sa dernière conférence de résultats que sa division Plastiques était l'un des points noirs de sa performance financière, en raison de l'impossibilité pour GE de contrebalancer la hausse des prix des matières premières, notamment celle du benzène. Mais le groupe a aussi dû faire face à une baisse de la demande en provenance de l'industrie automobile, l'un des principaux clients de GE Plastics. Son bénéfice opérationnel a chuté de 13 % au cours des neuf premiers mois de 2006 à 560 millions de dollars (430 M€) - et même de 23 % au troisième trimestre - pour un chiffre d'affaires en hausse de 1 %, à 5 milliards de dollars (3,8 Mrds €) sur la période. Au-delà de l'ampleur de la transaction, cette cession marquerait surtout le départ de GE de l'industrie chimique.

Bienvenue !

Vous êtes inscrit à la news Industrie Chimie

Nous vous recommandons

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Arkema rachète 550 M€ d'actifs à Total

Par cette acquisition, Arkema met un peu plus le cap vers les spécialités et se garantit 900 M€ de chiffre d'affaires supplémentaires à l'horizon 2015.Le groupe Arkema annonce un projet d'acquisition des résines pour revêtements (peintures,[…]

Construction d'un pilote de PEKK  à Serquigny

Construction d'un pilote de PEKK à Serquigny

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Bayer MaterialScience veut doubler ses ventes en Asie

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Dow Corning et Wacker inaugurent leur site chinois

Plus d'articles